Un nouveau cas de dengue a été dépisté à Baie-du-Tombeau ce lundi, ce qui porte à 66 le nombre de cas de dengue répertoriés par le ministère de la Santé depuis le début de l’épidémie. La majorité des cas ont été dépistés dans le nord, et plus particulièrement dans la région port-louisienne. Aucune complication n’a été signalée jusqu’ici.
Si 21 cas de dengue ont été diagnostiqués à Cité La Cure, d’autres régions ont été diversement affectées,  à savoir Vallée-Pitot, Vallée-des-Prêtres, Cité Martial,  Pailles, Trou-aux-Biches ainsi que Lallmatie, Souillac et Mahébourg. Le ministère de la Santé demande aux Mauriciens de prendre les précautions d’usage pour empêcher les moustiques responsables de l’infection, l’aedes albopictus, de se propager.
Des équipes du ministère procèdent à la pulvérisation de produits insecticides dans les zones touchées.     Des crèmes répulsives (éloignant les moustiques) et des brochures ont été également distribuées aux habitants des localités concernées. Les autorités sanitaires recommandent de nettoyer les cours, de se débarrasser des détritus et des déchets ménagers et d’éliminer l’eau stagnante sur les toits et dans l’environnement immédiat afin d’éviter la reproduction des moustiques. Il est aussi conseillé de couper les branches d’arbres, de tailler les broussailles et de disposer les ordures et déchets ménagers dans des poubelles couvertes. Le ministère de la Santé souligne que l’accumulation d’eau stagnante et d’ordures accroît les risques propagation du foyer épidémique de la dengue.  
Le risque de contagion par piqûres de moustiques est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil. Les moustiques aedes albopictus piquent en effet tôt le matin et au crépuscule, de même que pendant la journée dans les endroits ombragés? lorsque le temps est nuageux ou à l’intérieur des maisons.