Son nom est sur toutes les lèvres aujourd’hui. Normal, c’est sa fête. En ce 25 mai 2014, on célèbre toutes les mamans du monde. Un hommage digne pour la superwoman qu’est toute mère. Ne cherchez pas la cape ou la combi en lycra, les mamans portent plusieurs casquettes. Mère, épouse, professionnelle, elles sont sur tous les fronts. Si être maman, c’est Merveilleux ! Absolument merveilleux – il s’agit aussi d’un rôle terriblement difficile. Pas facile de jongler entre sa vie d’épouse, de mère, de professionnelle tout en gardant des moments pour soi. Au quotidien, maman est amenée à prendre soin des autres et son entourage s’attend à ce qu’elle réponde à leurs besoins, avant même de satisfaire ses propres besoins. Mais puisqu’aujourd’hui c’est sa fête, donnons-lui des idées pour concilier vie de femme, d’épouse, de mère et vie professionnelle.
Ne pas s’oublier
Que vous soyez à l’aise dans votre rôle de mère et d’épouse, il ne faut pas oublier que vous êtes femme. L’important pour concilier votre quotidien surchargé : ne pas s’oublier en tant que personne. Ne vous culpabilisez pas si, pour vous, vos enfants sont plus importants que vous, et que vous gérez les obligations familiales en priorité… Vous avez aussi le droit de penser à vous, car prendre soin de soi, satisfaire ses besoins est une nécessité. Il contribue au renforcement de l’image de soi. Cela vous permettra d’être mieux et ainsi d’être mieux pour les autres, de vous épanouir dans votre vie personnelle et familiale. L’important, c’est de se sentir bien dans sa peau, parce que pas question d’être une bonne maman si on n’est pas une femme épanouie. Comme le dit le proverbe : charité bien ordonnée commence par soi-même!
Se réserver du temps pour soi
Avoir une vie active, une maison à tenir, des enfants à élever… c’est sûr, vos semaines sont bien remplies. Pour veiller à conserver cet équilibre entre vie pro et vie perso, et surtout vie de maman, il est indispensable de s’aménager des sas de décompression. Oxygénez-vous, faites une marche, de l’exercice à l’air libre, pour vous sentir plus légère. L’idée : faire un peu de marche à pied en sortant du bureau, avant de rentrer, pour évacuer le stress de la journée et être 100 % présente pour sa vie de femme et de mère une fois rentrée.
Vous n’avez pas le temps de marcher? Accordez-vous une pause de cinq minutes chaque soir à votre retour à la maison. Devant une bonne tasse de thé et une tartine, ressourcez-vous avant d’attaquer avec les devoirs des enfants, le linge sale et le dîner. Ces cinq minutes, si peu paraissent-elles, sont essentielles pour recharger votre batterie et vous donnez un espace bien à vous entre toutes ces tâches que vous aurez à finir durant la soirée.
Développez vos talents
De temps en temps (aussi souvent que possible, à titre d’exemple, une fois par mois au minimum), aménagez-vous un créneau horaire rien que pour vous. Arrangez-vous avec votre époux, la belle-mère, la voisine ou la baby-sitter… pour vous permettre de vous échapper deux, trois heures. Au programme, soin, sport, lecture, loisirs créatifs… Vous pourrirez même prendre toute une journée rien qu’à vous. Pour maintenir l’équilibre général de votre vie de femme active, ces moments de détente sont essentiels. Profitez de ce temps libre pour faire ce qu’il vous plaît. Vous pouvez dès lors développer vos talents dans les activités qui vous intéressent tel que le dessin, la cuisine, le bricolage, la couture, la mécanique, le jardinage… Il existe pleins de trucs et astuces sur internet ou dans les livres pour vous aider et vous pouvez même prendre des cours prêts de chez vous.
Libérez-vous de vos frustrations
Osez dire non. Le non n’est pas négatif. Un non complété d’une explication est beaucoup plus positif qu’un oui, qui vous amène contraintes, obligations et crée une dualité en vous. Osez dire aux autres que vous aurez aussi le droit de penser un peu à vous. En effet, si les enfants ont besoin d’être aidés dans leurs devoirs, le soutien du père dans ces tâches s’avère une aide précieuse, voire une occasion pour papa de se rapprocher de ses enfants. Le partage des tâches est excellent pour un équilibre familial, mais plus encore pour l’épanouissement du couple. Alors, dites non quand vous vous sentez débordée, et que vous voulez souffler un peu.
Au travail, recherchez votre épanouissement
Le travail, c’est la santé! Que vous soyez mère au foyer ou cadre d’entreprise, fixez-vous des objectifs pour évoluer professionnellement. Soyez épanouie dans votre travail, car c’est là que vous passez la moitié de votre temps. Cependant : ne vous tuez pas au travail. Gardez bien en tête que vous devez être épanouie dans votre travail et non dépendante de celui-ci. Établissez des « to do list » dans lesquelles vous listez tout ce que vous avez à faire, aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Apprenez aussi à organiser votre quotidien afin d’éviter le stress. Sans devenir psychorigide, soyez une femme méthodique. Sachez que votre épanouissement dans votre milieu professionnel se reflétera inévitablement sur votre vie personnelle. Et vice-versa. 
Cocoonez-vous
Rien de tel que de se chouchouter et de prendre soin de soi pour garder le moral au beau fixe. C’est pourquoi il est primordial de vous ménager des plages horaires (1h/jour, 1fois/semaine, 1fois/mois…) où vous vous accordez des « petits bonheurs » qui vous mettent un coup de fouet au moral et où vous vous retrouvez en tant que femme. Qu’il s’agisse d’un spa, d’un soin manicure-pédicuare, d’une séance chez la coiffeuse, d’un massage, ou encore d’un afterwork avec les collègues, d’une séance de shopping entre copines, d’un peu de sport, d’une lecture de magazine tranquille dans le canapé… Cocoonez-vous. Vous n’en serez que plus épanouie.
Vivez et sortez
Entre le ménage, le devoir des enfants et le travail, sans compter le mari qui réclame aussi sa part, n’oubliez pas que la vie est trop courte. Et les gens partent trop vite. Malgré votre vie à 100%, mettez parfois le temps sur pause pour prendre du temps pour ceux que vous aimez : Mari, Enfants, Famille, Amis … Vivez non pas pour eux, mais avec eux. Les sorties en famille ou entre amis sont essentielles pour reprendre goût au quotidien parfois trop rigide imposé par les contraintes familiales et professionnelles. En sortant au cinéma, ou au resto par exemple, on voit autre chose, on parle d’autres choses et surtout on fait autre chose. Une donne primordiale qui contribuera à l’épanouissement à la fois de la maman, de l’épouse et de la femme que vous êtes.
Cultivez-vous
Lisez le journal, lisez des livres, informez-vous de tout ce qui vous entoure. Il est important de ne pas être une potiche. Non seulement devant vos enfants qui en apprennent des tonnes sur les réseaux sociaux, mais aussi auprès de vos collègues, ou encore des collègues de votre mari. On ne vous demande pas d’aller apprendre l’encyclopédie. Mais un magazine, ou même le journal, chaque jour, vous aidera à être au courant de l’actualité. En plus, c’est aussi un moyen pour lutter contre l’Alzheimer. Et n’oubliez pas l’humour. Pour gardez le moral, rire et savoir rire est important. Souvenez-vous, l’humour est est libérateur de biens des tensions
Dites stop aux mères « parfaites »
Supermaman? Oui, dans tous les cas, mais il faut aussi savoir que sans combi et short en lycra, être superwoman n’est pas donné à toutes les femmes. Dites-vous que comme tout être humain, vous avez aussi des limites. Vous pouvez être une bonne maman et continuer aussi de penser à vous, de prendre soin de vous, de vous faire plaisir, de sortir, de travailler, bref de vivre encore pour vous aussi.
N’oubliez pas Papa
Oui, vous êtes une supermaman, une bonne épouse et une femme épanouie dans votre métier. Mais dites vous aussi que c’est aussi dans le regard de votre Chéri que vous vous sentez une véritable femme. Donc, même si aujourd’hui vous portez plusieurs casquettes, et c’est tout à votre honneur, il faut aussi savoir rester celle qui a séduit votre Chéri et qui l’a fait craquer… et fantasmer! En prenant soin de vous, (vêtements, cheveux, ligne…), papa vous retrouvera d’abord en tant que femme, la femme qui lui a donné envie de faire de nous la mère de ses enfants…