Les frères Durhone, Stéphan Gua, Yavin Coopan et Gavin Poonoosamy finalisent la deuxième édition du festival Enn qui se tient du vendredi 2 au samedi 10 décembre au restaurant culturel Le Sapin, à Camp-Levieux. Cette fois-ci, l’événement s’ouvre aux artistes de La Réunion, en accueillant Gilbert Pounia et son groupe Ziskakan au complet, ainsi que la chanteuse Maya Kamaty — la fille de ce dernier — qui viendra avec deux musiciens.
Le leader du groupe Ziskakan a récemment découvert le restaurant culturel Le Sapin. Il y a chanté quelques-unes de ses chansons dans le cadre de la « résidence de création artistique » qu’il a vécue ici avec des artistes mauriciens. Le lieu et surtout sa vocation de désenclaver un quartier et de faire découvrir de nouvelles musiques, lui ont tellement plu qu’il n’a pas hésité à accepter de revenir dans le cadre du festival annuel du restaurant culturel. Comme il vient avec son groupe au complet, son concert aura lieu à l’Institut Français de Maurice (IFM) afin d’accueillir tout son public et d’assurer le confort sonore maximum. Ce rendez-vous réunionnais est donné le vendredi 9 décembre, à 20 h.
Quatre soirées dont deux gratuites précèdent ce temps fort au Sapin même à Camp-Levieux. Tout commence le vendredi 2 décembre avec le hip hop de Liokklash et le seggae de Ras Minik et Cool is I, pour un préliminaire au prochain disque pour le premier et une musique bien roots pour les seconds. Le lendemain, samedi 3 décembre, People of the Sun, avec Yavin Coopan et Pascal Pierre, qui amèneront leurs sonorités pleines de peps, avant de passer la main à Diaz, un collectif de musiciens de la trempe du pianiste Olivier David et du trompettiste Philippe Thomas, pour ajouter le jazz à la palette musicale des lieux.
La troupe Favory animera une soirée gratuite mercredi 7 décembre, autour du conte avec ses comédiens et les conteurs qu’ils ont formés depuis l’an dernier dans le cadre du Festival du Conte et de la parole. Le lendemain, la soirée Poésie et création accueille également gratuitement, une sélection de groupes qui se sont fait découvrir dans le cadre des soirées « Scène ouverte » du vendredi au Sapin. Ces soirées ont en effet permis de découvrir toutes sortes de groupes musicaux, poètes et comédiens.
Le jeudi 8 décembre, le Sapin accueille donc Ekzenez, City Roots (qui est du quartier de Camp-Levieux), la voix particulière de Karen Pang, le jeu et le chant de Jeff Lingaya ainsi que les jeunes qui viendront slamer avec lui.
Après le concert de Ziskakan, la relève réunionnaise se fera entendre au Sapin, samedi 10 décembre, en la personne de Maya Kamaty. La fille de Gilbert Pounia compose et écrit ses chansons, comme son père, proposant un maloya tout à fait personnel cependant. Elle sera précédée par le groupe Bref de Dylan Gooriah et suivie par Tritonik, où le chanteur de blues Éric Triton cassera la baraque avec Shakti Ramchurn et Norbert Planel, tous trois ne reniant aucune des influences que Maurice porte en son sein.