Le budget présenté le vendredi 4 par le ministre des Finances Xavier-Luc Duval a été très bien accueilli par les parties concernées et la population, a estimé Satish Faugoo cette semaine dans son intervention au parlement. « Ce budget inspire la confiance parmi tous les citoyens », a déclaré le ministre de l’Agro-industrie.
Pour Satish Faugoo, le Budget 2012 montre une vision commune qui positionne le pays pour mieux gérer les adversités dont a fait état le ministre des Finances Xavier-Luc Duval dans son discours le vendredi 4 novembre. Le ministre de l’Agro-industrie a rappelé qu’outre le lourd héritage laissé par le gouvernement en 2005, le pays a eu à faire face à des crises successives sans précédent : économique et financière, alimentaire, pétrolière et dans la zone euro.
« Nous ne devons pas oublier la baisse de 36 % du prix du sucre et le démantèlement du Protocole sucre. Nous sommes encore en train de lutter pour rendre notre industrie sucrière compétitive et viable avec des mesures fortes », a déclaré le ministre. Grâce aux mesures prises par le gouvernement sous le programme de sécurité alimentaire, a souligné Satish Faugoo, le pays a atteint l’autosuffisance à presque 90 % en pommes de terre contre 45 % entre 2000 et 2005. Maurice a ainsi produit pour la première fois un millier de tonnes de semences de riz.
« C’est une grande première », a déclaré le ministre de l’Agro-industrie en rappelant que des grandes superficies de terre ont été offertes aux planteurs pour la culture de fruits et de légumes. « Malgré le changement climatique, le déficit en matière de ressources en eau et la haute température qui ont menacé notre autosuffisance, nous avons pu maintenir un bon niveau grâce aux mesures prises. »
En ce qui concerne la Regional Development Company (RDC) créée pour faciliter les investissements mauriciens dans des pays voisins, Satish Faugoo a indiqué qu’une antenne de cette compagnie opère au Mozambique. Elle offre ses services techniques aux investisseurs souhaitant se lancer dans la production agricole dans ce pays et à Madagascar.
Sept entreprises avec des partenaires mauriciens, indiens et britanniques ont à ce jour présenté des requêtes à la RDC pour acquérir des terres à des fins de production agricole et de biodiesel. Elles comptent produire du riz, du maïs et de la pomme de terre sur une superficie de 22 000 hectares dans la région de Maputo.
Satish Faugoo a aussi estimé que les nouvelles mesures annoncées dans le Budget 2012 revigoreront le secteur agricole, particulièrement les secteurs sucre, maraîcher et élevage. Le ministre a indiqué que le montant dû dans le secteur sucre cette année a été réduit de Rs 287 millions, ce qui représente déjà une économie de Rs 700 par tonne de sucre pour les 23 000 planteurs concernés.
« Davantage de réduction augmentera cette économie en faveur des planteurs », a souligné le ministre. Et d’ajouter que la réduction de 70 % sur la prime d’assurance pour la récolte 2011 permettra aux planteurs de faire une économie additionnelle de Rs 1 025 par tonne de sucre.
Dans le secteur non-sucre : l’Agricultural Marketing Board continuera à financer l’achat des semences de la pomme de terre, de l’oignon et de l’ail ; un nouveau Freight Rebate Scheme à 25 % a été introduit pour les producteurs et exportateurs de fruits ; et les éleveurs de chèvres et de porcs, entre autres, bénéficieront cette année de la technologie d’insémination artificielle. De plus, un plan de collecte d’eau de pluie sera mis en place pour les planteurs afin d’atténuer les effets adverses du manque d’eau dans l’agriculture.