Les championnats nationaux de saut d’obstacles, qui se tiendront ce samedi à partir de 9 h au Club hippique de Maurice (CHM), seront l’occasion de conclure une année équestre riche en événements. Quatre concours de saut d’obstacles, pour juniors et senior, et les qualifiés ont été connus. Dix qualifiés par catégories, à l’exception des seniors A et B, où ils ne sont que trois à briguer le titre. Mais quoiqu’il en soit, le spectacle promet d’être au rendez-vous.
Le classement de la ligue, disputée en quatre manches, permet d’avoir une idée un peu plus claire de la lutte qui s’annonce. Surtout chez les seniors, avec un Louis Régnard impérial au cours de l’année. Son total de 29 points fait de lui l’un des plus sérieux, sinon le plus sérieux candidat au titre. Mais surtout, il bénéficie d’un avantage assez important : l’aspect psychologique. Car derrière lui, Philippe Burckel se retrouve avec 18,75 points. Un handicap qu’il pense pouvoir combler demain. « En fait, ça va dépendre de beaucoup de choses. Mais il faudra surtout rester concentré sur l’objectif qui est de gagner. »
D’autant qu’il a subi la loi de Régnard pendant la ligue cette année. Et ça lui donne un moral d’acier pour aujourd’hui. « L’année dernière, j’avais gagné la ligue. Mais cette année, j’ai un peu galéré. Mais pour les championnats, il faudra espérer que ce soit différent. » Son cheval, Silver Fox, lui a causé quelques frayeurs. « Il a peur des couleurs, des fleurs et des choses du genre. J’espère qu’il pourra passer outre cela et montrer qu’il peut exister sur ce parcours », poursuit Philippe Burkel.
Mais Louis Régnard, en bon leader de la ligue, ne veut pas non plus se laisser marcher sur les pieds. D’ailleurs, avec sa monture Esto, il semble que les choses soient plus faciles à gérer. « Avec Esto, on a bien travaillé. Alors, on arrive à gérer la pression. »
Et comment devient-on vainqueur de la ligue ? « En travaillant beacoup. Et avec mon cheval, on travaille ensemble depuis trois ans. Alors, on se comprend », laisse entendre le cavalier.
Mais une chose est sûre : les deux cavaliers comptent parmi les favoris de cette journée de samedi. Et il n’est pas dit qu’ils vont se laisser marcher sur les pieds en s’observant. « C’est un vrai défi à relever, d’autant qu’il m’a toujours battu cette année. Alors, le battre aujourd’hui serait bien », affirme Philippe Burckel.
Et Louis Régnard, pour sa part, veut étendre un règne qu’il a commencé en début d’année. « Je suis content d’avoir gagné la ligue. Maintenant, il faudra essayer de maintenir le cap. »
Mais on aura aussi un oeil rivé sur les autres catégories. Si Philippe Burckel et Louis Régnard se donneront la réplique en Senior A, par contre, dans les sous-catégories de senior (B, C, D, E), on peut aussi s’attendre à de belles empoignades. On citera, comme exemple, le duel fratricide entre Aiden et Abraham Jouana René en D. Une lutte à laquelle pourrait aussi se mêler Jérôme Ferrat et Hyder Joonas, cavaliers assez réguliers cette saison.
Par contre, en espoir, difficile de prévoir qui décrochera la timbale. Elisa Lincoln, vainqueur chez les espoirs, semble avoir un gros ascendant, avec son avance de 10 points à l’issue de la ligue. Mais les autres cavaliers, à l’instar de Oumme Jawaheer et Kellu Lamusse, n’ont rien à lui envier.
Cependant, les championnats ont une particularité : ils ne sacrent pas toujours les favoris. En attendant de découvrir les champions de Maurice version 2011, le Club hippique de Maurice attend un grand public, dès 9 h, pour soutenir les cavaliers.