L’exercice financier 2016 s’est soldé par des profits après impôt de Rs 2,31 milliards pour la SBM Holdings Ltd, ce qui représente une hausse de 43% par rapport au montant enregistré en 2015 (Rs 1,61 milliard). Par ailleurs, le groupe bancaire a conclu mardi dernier un accord d’achat (Share Purchase Agreement) avec les actionnaires de la Fidelity Commercial Bank portant sur l’acquisition de cette banque kenyane.
L’augmentation des bénéfices nets de la SBM Holdings Ltd pour l’année financière 2016 est principalement due à la réduction substantielle des provisions pour les créances douteuses des charges de l’année en cours, le montant s’élevant à Rs 716,9 millions, contre Rs 1,94 milliard en 2015. Le résultat d’exploitation du groupe est passé de Rs 6,26 milliards en 2015 à Rs 6,45 milliards en 2016. Cette croissance est principalement attribuable à l’augmentation du revenu net d’intérêts ainsi qu’à des revenus commerciaux plus élevés, et ce malgré des encaissements plus faibles au niveau des dividendes.  Toutefois, la marge nette d’intérêts est passée de 3,25% en 2015 à 3,10% en 2016, une situation expliquée par l’excès de liquidité et les taux concurrentiels pratiqués sur le marché.
Le conseil d’administration de la SBM Holdings Ltd, qui a épluché les résultats du groupe lors de sa réunion d’hier, a noté que les actifs totaux ont augmenté d’environ 7,9% l’année dernière pour s’établir à Rs 146,9 milliards. Cette hausse est en grande partie due à l’accroissement des prêts et des placements avec des banques pour un montant de Rs 3,4 milliards alors que les prêts et avances nettes aux clients non bancaires ont augmenté de Rs 2,8 milliards. La valeur des titres de placement du groupe a grimpé d’un peu plus de Rs 2 milliards. Quant aux prêts et avances nettes aux clients non bancaires, qui représentaient 51% du bilan en 2015, leur part a baissé à 49% en 2016. Toutefois, cela a été compensé par des placements plus importants auprès des banques, même si la valeur des titres d’investissement a diminué de 27,45% en 2015 et de 26,84% en 2016.
Le groupe annonce par ailleurs une diminution de son ratio d’adéquation du capital en raison d’une hausse d’actifs pondérés en fonction des risques. Évoquant les perspectives, le conseil d’administration constate d’abord que les conditions économiques à l’échelle internationale et à Maurice « continuent de s’améliorer » à un rythme lent. « Alors que les entreprises de Maurice devraient progressivement reprendre, le groupe considère que sa croissance dans les prochains mois proviendrait des opérations commerciales et bancaires internationales », précisent les directeurs. La SBM Holdings Ltd anticipe une amélioration de ses activités et de sa rentabilité pour 2017. La direction fait état d’un élargissement de ses activités non bancaires avec un approfondissement des opérations dans le secteur des PME, développant la microfinance et l’affacturage. D’autres initiatives sont aussi envisagées : la création d’un fond d’infrastructure et le rôle d’arrangeur principal pour les obligations de même que les structures de dette des sociétés internationales.
Par ailleurs, par le truchement de sa filiale, la SBM Africa Holdings Ltd, le groupe bancaire a conclu un « Share Purchase Agreement » avec les actionnaires de la Fidelity Commercial Bank Ltd (FCB) pour le rachat de cette banque kényane. Cette acquisition, fait-on ressortir, est en ligne avec la stratégie d’expansion régionale du groupe en Afrique de l’Est. La SBM Holdings Ltd a racheté la FCB pour 100 shillings kényans (environ Rs 34,30) mais injectera un montant de l’ordre de Rs 510 millions dans le capital de cette banque, qui opère un réseau de 14 succursales au Kenya.