Des enseignants du secondaire d’Etat assurant les fonctions de Supervisors/Assistant Supervisors dans les centres d’examens SC/HSC, avaient l’intention de faire des demandes de congé pour aller travailler dans les centres de vote les 7 et 8 novembre.

Toutefois, le Mauritius Examinations Syndicate (MES) a envoyé une circulaire dans les collèges  afin de les informer de la décision suivante : « No relief for supervisors and assistant supervisors to work as ressource person for electoral commission. » Or, ce “no relief” décidé par le MES ne plairait pas à certains de ces enseignants, qui mettent en avant l’argument de manque de personnel d’expérience dans les bureaux de vote pour ces prochaines élections.

Toujours est-il que le montant total des allocations qu’ils auraient perçu pour ces deux jours au service de la Commission électorale est beaucoup plus attrayant que celui pour ces deux jours de surveillance des centres d’examens, soit une différence de pas moins de Rs 5 000, ce qui est une somme non négligeable…