C’est dans un communiqué en date du 20 juin qu’il est, en effet, indiqué que le Fact Fiding Committee, mis en place pour faire la lumière sur le scandale des matches truqués de la D2 a été bel et bien  institué. S’il était connu que ce comité d’enquête allait être présidé par l’avocat Roshi Bhadin, par contre à travers le communiqué, nous apprenons que ses deux assesseurs seront l’avoué Preetam….. Chtuuoo…..et le juriste Guillaume Ollivry. Si on sait également que la première réunion des membres du FFC pourrait se tenir le 3 juillet, par contre ceux qui sont désireux de venir déposer devant ce comité ont jusqu’au 1er juillet pour se faire connaître.
Le  FFC  a établi son quartier général dans les locaux de Bhadain Chambers au Raffles Tower dans la Cybertcité d’Ebène. Pour l’heure, le FFC s’est vu attribuer quatre responsabilités qui sont: (a) de mener une enquête approfondie sur le cas d’allégations de matches truqués en deuxième division, (b) de situer les responsabilités et de rapporter s’il y a eu négligence dans l’exercice de leurs fonctions ou autres comportements répréhensibles de la part de la Mauritius Football Association ou d’autres personnes directement ou indirectement impliquées dans ces cas d’allégation de matches truqués en D2, (c) de rapporter les autres affaires relatives et ‘d) de formuler des recommandations quant à la marche à suivre.
Ceux qui veulent témoigner doivent se faire connaître auprès du secretaire du FFC par écrit ou par courrier électronique (ffc@bhadain.com) au plus tard le 1er juillet afin de permettre au comité de commencer son travail à partir du 3. Reste qu’une question subsiste pour l’heure après la deuxième vague des révélations des dirigeants de Stanley United. Pourquoi, par exemple, Samir Sobha et Ozair Jannoo n’ont pas été priés de prendre un congé de la direction de la Mauritius Football Association (MFA) comme cela a été le cas pour Vinod Persunnoo, au lendemain même diu congrès de la FIFA? Cette question est d’autant plus posée qu’un des deux personnes citées dans ce scandale de matches truqués, à savoir Ozair Jannoo, s’apprête à partir avec le Club M comme Team Manager dans le cadre de la phase finale de la COSAFA Cup en Zambie.
Est-ce une démarche qui est au diapason avec l’esprit de bonne gouvernance que cherche à mettre en place la FIFA? Il semblerait qu’à la Sepp Blatter House à Trianon, les principes, voire même les lois ne s’appliquent pas de la même manière pour tout le monde. Mais il est évident que, selon les informations de Week-End, plus rien ne fonctionne au sein de la MFA. Mustapha Chitbahal à qui les rênes de la MFA ont été confiées  au départ en congé forcé de Vinod Persunnoo, se retrouve comme dans un jeu de quille sans savoir quelle direction bouger.
Rien que, par exemple, le cas de l’affaire que Stanley United a portée en cour où à valeur du jour, la MFA n’a toujours pas enregistré de contre-affidavit pour défendre son cas. Est-ce par qu’il ne sait plus sur quel pied danser sur  cette affaire ou est-ce qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses pour payer les hommes de loi que la MFA n’a pas encore choisis pour se défendre? Ne parlons pas de football qui visiblement n’est pas un item à l’agenda de la Football House.
Quand le championnats débutera ou s’il débutera? Allez savoir…