Après les dénonciations publics, une action en justice, voici venu le temps des enquêtes policières. C’est le moins qu’on puisse dire après qu’une déposition formelle a été faite mercredi dernier contre le président de la Mauritius Football Association par le président du Stanley United dans le cadre des allégations de matchs truqués en D2. En effet, Anzal Hosenbocus était accompagné de son homme de loi, Me Rama Valayden, en fin de soirée de mercredi dans les locaux du CCID pour consigner une déposition formelle contre Vinod Persunnoo.
Il va sans dire que le président de Stanley United avait des choses à dire à la police vu qu’il a passé quelque trois heures dans les locaux du CCID aux Casernes Centrale. Selon les premières informations qui ont transpiré outre la déposition d’une copie des enregistrements de ce fameux samedi 11 mai, la police a aussi «mis sous scellé» le téléphone cellulaire d’Anzal Hosenbocus après avoir raconté dans les moindres détails cette affaire et les personnes qui sont impliquées dont le président de la MFA, Vinod Persunnoo. De même que plusieurs autres cas où les matches de la D1 ont été truqués. Dans l’entourage de Stanley United on laisse entendre qu’une nouvelle déposition est dans le pipeline cette semaine. On explique également  qu’un nouvel enregistrement sera déposé dans lequel d’autres membres de la MFA et des arbitres sont impliqués dans ce scandale.
Par ailleurs, ce scandale  continue à miner le  football mauricien à l’aube de l’ouverture du 64e Congrès de la FIFA à Maurice qui sera également au centre des débats à l’Assemblée Nationale ce mardi. Le député Franco Quirin demande, en effet au Premier ministre de dire si la police de même que l’ICAC ont été informés de cette affaire et si une enquête est en cours.  Par ailleurs la FIFA à travers son Investigatory Chamber du comité d’éthique a été informée de cette affaire et a donné son aval pour que la MFA met en place un Fact Finding Committee. Le groupe de l’opposition mené par le duo Anwar Elahee-Mario Monty s’est accordé pour donner une semaine de répit à l’équipe dirigeant de la MFA. «Une fois le congrès terminé nous viendront dans le fond de cette affaire avec d’autres scandales», a souligné hier à Week-End , Anwar Elahee.