Comme le prévoyait l’édition d’hier du Mauricien, l’ancienne ministre de la Santé a passé la journée d’hier dans les locaux de l’Independent Commission Against Corruption pour les besoins de l’interrogatoire dans le scandale MedPoint.
Pendant un peu plus de sept heures, Maya Hanoomanjee a été soumise à une véritable batterie de questions sur les différentes procédures adoptées par le ministre de la Santé lors de la mise à exécution du projet de National Geriatric Hospital en favorisant la cotation de MedPoint. 
De manière systématique, l’ancienne ministre de la Santé a soutenu que les procédures établies ont été suivies et qu’en aucune manière, elle a fait pencher la balance en faveur de MedPoint.
Après la séance d’hier, un nouveau rendez-vous la semaine prochaine devra être convenu avec le concours de Me Rishi Pursem, Leading Counsel pour Maya Hanoomanjee sur qui pèse une accusation provisoire selon laquelle « between the month of June 2010 and December 2010, the said Santi Bai Hanoomanjee, whilst being the Minister of Health and Quality of Life, embarked on a course of conduct whereby she, the said Santi Bai Hanoomanjee ensured that all measures were taken and directives were given for MedPoint Ltd to be favoured over other bidders and that the Bid Evaluation Committee would recommend MedPoint Ltd to the Central Procurement Board as the successful bidder for the acquisition of land and building for the setting up of the National Geriatric Hospital ».