Coincé par les révélations dans l’édition de Le Mauricien de lundi après-midi au sujet d’un éventuel délit de « Perverting the Course of Justice », avec des tractations contre paiement allégué de Rs 2 millions pour le retrait d’allégations d’agression, l’Attorney General, Yatin Varma, s’est engagé depuis hier soir sur la voie de la démission de son poste de ministre.
Ce matin, l’hôtel du gouvernement était dans l’attente de la lettre de démission de l’Attorney General à être soumise au président de la république, Kailash Purryag. Mais avant cette étape, Yatin Varma comptait s’entretenir avec le Premier ministre, Navin Ramgoolam, en vue de l’informer de sa décision. C’est ce que laissent entendre des sources proches de l’Attorney General en instance de démission.
Yatin Varma envisage d’animer un point de presse aujourd’hui pour faire état de sa démarche. Le scénario probable est que la démission de Yatin Varma pourrait coïncider avec la Private Notice Question du leader de l’opposition, Alan Ganoo, au sujet du Varmagate ce mardi matin à l’Assemblée. La confirmation de l’annonce du point de presse de l’Attorney General était attendue ce matin.
D’autres développements sont à prévoir avec la convocation des politiciens, dont le PPS Reza Issack, et le président du PMSD, Maurice Allet, au Central CID, dans le cadre de l’enquête pour le délit de « Perverting the course of justice ».