Alors qu’il était attendu au chevet des grévistes du Super Cash Back Gold et du Bramer Asset Management au jardin de la Compagnie, hier, le Premier ministre a déclaré qu’il ne se laissera pas dicter par les grèves de la faim. S’il sympathise avec les victimes, “la grève la faim pas enn solution”, dit-il, concédant qu’à ce jour, il n’y a pas de solution. Mais le gouvernement travaille sur la question, affirme Pravind Jugnauth qui critique vertement l’ex-ministre de la Bonne Gouvernance, Roshi Bhadain, à qui il attribue la situation de détresse dans laquelle se trouvent de nombreuses familles.