Salim Muthy, l’organisateur de la manifestation concernant le remboursement sous le Super Cash Back Gold dans le sillage de l’écroulement de l’empire Rawat et l’opération Daylight Robbery, est entendu Under Warning depuis ce matin au QG du Central CID. Cette convocation fait suite à des propos tenus lors du rassemblement de mercredi au Jardin de La Compagnie en présence de détenteurs de police d’assurance du groupe BAI. De con côté, Me Rama Valayden a été longuement entendu par les limiers du Central CID sous la supervision de l’assistant commissaire de police, ACP Heman Jangi, à ce même sujet. Il a pu rentrer chez lui en début de soirée hier et annoncé un point de presse en cette fin de semaine pour commenter cette affaire.
La décision du Central CID de convoquer Salim Muthy pour interrogatoire Under Warning et également Me Valayden, qui était présent sur l’estrade improvisée du Jardin de La Compagnie, fait suite à une déposition de la part des membres du personnel de la National Property Fund Ltd (NPFL), organisme responsable du remboursement des victimes du BAI Ponzi Scheme sous le Super Cash Back Gold et la Bramer Assets Management Ltd. Ils ont porté plainte dans la journée d’hier au Central CID en soutenant que suite à la manifestation organisée par le tandem Salim Muthy et Rama Valayden à Port-Louis, hier, avec des menaces à peine voilées à leur égard, ils ne se sentent plus en sécurité dans l’exercice de leurs fonctions. Ils ajoutent qu’ils auraient fait l’objet de menaces dans la matinée d’hier dans les locaux de la NPFL de la part d’individus se présentant comme des détenteurs de polices d’assurance du groupe BAI en menaçant que « Misie Valayden, Misie Muthy inn dir ki gouvernman inn kokin nou kas… Zot inn kokin nou kas ! »
Devant cette situation, le Chief Executive de la National Property Fund Ltd et des membres du personnel de cet organisme sont descendus au QG du Central CID pour consigner une déposition contre les organisateurs de la manifestation d’hier et des menaces proférées à leur égard. Des recoupements d’informations indiquent que lors de la déposition, les représentants de la National Property Fund Ltd ont déposé une copie d’un CD d’enregistrement avec des footages des propos et des menaces tenus par Salim Muthy et Rama Valayden à cet effet au Jardin de La Compagnie, hier. Celui-ci aurait déclaré entre autres « mo kapav anflam dimounn ! Mo kapav fer li ».
Pour la NPFL, les incidents survenus hier matin et débouchant sur la fermeture des guichets du paiement pour le Super Cash Back Gold sont étroitement liés aux propos incitant à la violence tenus hier. La NPFL a également déposé au Central CID une copie du Statement du ministre des Services financiers, Roshi Bhadain, à l’Assemblée nationale, mardi, récapitulant les différentes étapes du remboursement pour démentir les propos de Salim Muthy à l’effet que « Bhadain inn Mislead Parlement ». La NPFL a également souligné aux limiers du Central CID que dans l’assistance se trouvaient des détenteurs de polices d’assurance du Super Cash Back Gold, qui ont déjà été remboursés « à leur satisfaction » alors que d’autres n’auraient aucun lien avec des placements au sein de l’empire Rawat écroulé.
En fin de journée d’hier, le Central CID avait convoqué Rama Valayden pour interrogatoire Under Warning au sujet de ces menaces. Dès 17 heures, accompagné de ses hommes de loi, il s’est rendu aux Casernes centrales de Mario Nobin. Parmi les hommes de loi ayant fait le déplacement aux Casernes centrales, il y avait Mes Gavin Glover, Senior Counsel, Nilkant Dulloo et Ravi Rutnah, député de la majorité gouvernementale.
Entre-temps, les locaux de la NPFL sont restés fermés depuis hier, même si pour ne pas pénaliser davantage les dernières victimes du BAI Ponzi, celles-ci devaient être remboursées par transferts bancaires en cette fin de semaine. Les bureaux de la NPFL ne devront rouvrir leurs portes que lundi prochain.