La prochaine quinzaine s’avérera cruciale dans le cadre du recouvrement des fonds en vue de régler le remboursement aux 5 371 victimes du Super Cash Back Gold avec l’échéance de la fin du mois de juin se précisant. L’objectif est de constituer une cagnotte d’un montant minimal de Rs 5,5 milliards d’ici le 15 juin en vue d’effectuer le paiement au plus tôt et mieux que les 20% annoncés pour les Zero-Coupon Debentures par la National Property Fund Ltd. À cet effet, le Special Administrator de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities Yacoob Ramtoola de BDO et son équipe de collaborateurs multiplient les initiatives sur différents fronts, de la vente des actions de BAI au sein de Britam (Kenya) au recouvrement du Media Financial Footprint de l’ordre de Rs 500 millions avec notamment l’axe Media Matrix Ltd et Yukondale Ltd en passant par la vente de BA Exchange et les guichets de Western Union sans compter le complexe Kapu Kai à Grand’Baie.
Dans cette perspective, le ministère des Services financiers et la National Property Fund Ltd (NPFL) se préparent à animer des séances de travail avec des représentants attitrés des victimes de la fraude du Super Cash Back Gold de BAI, dont Me Vikash Rampoortab. Ces contacts visent à expliquer aux concernés la stratégie élaborée en vue de conclure cette “douloureuse étape subie par ceux qui ont été leurrés par le marketing agressif de la bande à Dawood Ajum Rawat.” Mais pour réaliser le pari de ce remboursement avant terme, un montant de Rs 5,5 milliards devra être constitué.
Toutefois, dans le camp du Special Administrator de BAI (Co) Mtius Ltd and Related Entities, la confiance est de mise même si d’ultimes efforts soutenus devront être déployés. Dans les prochains jours, une annonce sur la Nairobi Stock Exchange au terme des Listing Rules devra conclure les négociations ardues engagées depuis bientôt une année en vue de disposer de 23% des actions du groupe BAI au sein du conglomérat Britam (Kenya). Cette étape boursière devra se traduire par un versement de Rs 2,6 milliards en faveur de la National Property Development Ltd de l’opération de Debentures, soit l’une des plus importantes rentrées de fonds si l’on exclut la ligne de crédits bancaires de Rs 3,5 milliards à 3,75% annuellement consentie par la Banque de Maurice en juin de l’année dernière.
L’autre importante transaction, qui est sur le point d’être bouclée, concerne la vente de la clinique Apollo-Bramwell au Réduit Triangle pour un montant de Rs 2,1 milliards. Le suspense est toujours de mise avec ce dossier confié au ministère des Finances sur décision du Conseil de ministres, l’année dernière. En principe, la délégation officielle d’Omega Ark plc, ayant bénéficié du statut de Preferred Bidder, est attendue à Maurice demain avec une première séance de travail, prévue mardi, au ministère des Finances en vue de concrétiser le deal du rachat de la clinique de Dawood Rawat.
Mais en fin de semaine, dans les milieux autorisés, l’on préférait attendre l’arrivée des repreneurs étrangers, demain, avant de se prononcer vu que ce développement avait été annoncé à plusieurs reprises et en vain. Pour ce qui est du montant final de la vente de la clinique Apollo-Bramwell, qui pourrait être versée dans la cagnotte de remboursement du Super Cash Back Gold, tout dépendra du montant de déduction et de remboursement au ministère des Finances suite aux avances consenties pour assurer les salaires du personnel et pour le financement des achats de médicaments de la clinique au fil des mois depuis avril de l’année dernière.