Le Mauritius Examinations Syndicate a rendu publics en début d’après-midi les nouveaux résultats de SC. Sur un total de 15 890 candidats (Maurice & Rodrigues), 11 914 ont réussi, soit 74,98 %. Un sans-faute pour neuf collèges d’État mais plusieurs autres collèges d’État et privés ont dépassé largement la barre des 95 %. Cette année encore, il y a des résultats « pending » dans certaines matières pour une centaine de candidats, en attendant que Cambridge termine son enquête pour des cas de « malpractices ». À partir de cet après-midi, les officiers du MES commenceront à analyser les performances par matière.
La performance des candidats à Maurice est de 75,08 % tandis que le taux de réussite pour Rodrigues est de 72,48 %. S’agissant de ces résultats non confirmés, 120 cas concernent des questions à choix multiples, les autres étant liés à l’utilisation du portable et à un langage grossier en salle d’examen. Au fur et à mesure que les examinateurs de Cambridge terminent leurs enquêtes dans ces cas de malpratices, ils font parvenir leur rapport au MES.
S’agissant des meilleures performances, 237 candidats (89 garçons et 148 filles) répartis dans 29 collèges privés et d’État ont décroché six unités tandis que 30 collèges ont enregistré des totaux de sept unités.
Le diplôme de SC permet d’accéder aux études du HSC mais il n’est pas sûr que ces 11 914 nouveaux diplômés pourront continuer leurs études au collège en raison des critères d’entrée en Lower VI. La combinaison des matières et le nombre de “credits” détermineront la suite de leur parcours à l’école.
Au plan administratif la direction du MES est satisfaite d’avoir pu respecter le délai fixé pour la publication de ces résultats et se dit aussi heureuse d’avoir pu communiquer presque au même moment à la Commission de l’Éducation à Rodrigues les résultats des candidats de cette île. Pour la première fois le MES a pris avantage de l’internet pour l’envoi des résultats de Cambridge à Rodrigues. Un premier pas vers l’envoi des résultats de SC et de HSC aux collèges par voie électronique dans un proche avenir. Mais faut-il encore que les établissements secondaires privés et publics soient à pied d’égalité pour la connexion internet et adéquatement équipés également pour l’impression impeccable des results slips.