Ruby Moothien Pillay, Principal Research Scientist à l’institut de recherche océanographique de Maurice, figure parmi les cinq chercheuses internationales citées en exemple par la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’Unesco pour avoir dédié leur vie à la recherche marine.
Les quatre autres femmes sont Lisa Levin (directrice du Center for Marine Biodiversity & Conservation aux États-Unis), Liana Talaue-McManus (professeur en science marine à l’Université de Miami), Savithri Narayanan (directrice générale du Canadian Hydrograhic Service) et Yunne-Jai Shin (Senior Researcher à l’Institut de recherche pour le développement en France et à l’Université de Cape Town).
Dans un communiqué publié sur son site web dans le cadre de la Journée internationale de la femme sous le titre « Women marine scientists share their stories », l’Intergovernmental Oceanographic Commission explique que beaucoup de femmes ont dédié leur vie aux sciences marines et à la protection de l’environnement marin. Dans le but d’aider à comprendre comment l’Unesco-COI peut travailler ensemble avec ces femmes, dans la promotion de l’égalité des genres, cinq femmes ont été choisies pour raconter leur histoire.
« À travers ce projet, nous espérons que les jeunes femmes seront encouragées à poursuivre leur carrière dans la filière scientifique, en particulier les recherches concernant la science des océans », précise le communiqué. Kamla Ruby Moothien Pillay se consacre essentiellement aux recherches concernant la biologie corallienne, l’écologie des récifs coralliens et la génétique de l’évolution et de la population. Elle a publié plusieurs documents de recherche, a participé à la publication d’un livre sur les biostatistiques et est l’auteur principal d’un livre intitulé « The Field Guide to Corals of Mauritius ». Elle travaille actuellement au Albion Fisheries Research Centre comme Scientific Officer.
Ruby Moothien Pillay se consacre actuellement à la création d’un sanctuaire de coraux à Albion initié par l’Institut océanique de Maurice. Ce sanctuaire abritera plusieurs dizaines de variétés de coraux, dont plusieurs sont menacées de disparition mais qui peuvent être reproduites dans des centres dédiés.
La Commission océanographique intergouvernementale de l’Unesco fournit aux États membres des Nations unies un mécanisme essentiel de coopération pour l’étude des océans. La COI aide les gouvernements à résoudre leurs problèmes individuels et collectifs liés aux océans et aux côtes en permettant le partage des connaissances, de l’information et des technologies et en coordonnant les programmes nationaux.