Le Rajiv Gandhi Science Centre (RGSC) de Bell-Village sera doté prochainement d’un planétarium, un dôme présentant une reproduction du ciel avec ses constellations et ses étoiles. C’est ce qu’a annoncé hier matin le Dr Jawantee Naugah, la Chairperson de ce centre, lors du lancement officiel de l’exposition Kiddy Science Fair 2017 dont le thème est « Reduce, Reuse and Recycle ». Cette exposition qui durera jusqu’à samedi, a été organisée par le RGSC et la Early Childhood Care and Education Authority (ECCEA).
C’est Megavarnen Varaden, l’assistant secrétaire permanent au ministère de l’Éducation, qui a procédé à cette ouverture en l’absence de la ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun. Dans son discours, Jayantee Naugah a parlé de la nécessité d’inculquer à la future génération la notion de la science et des moyens pour qu’ils puissent évoluer dans un nouvel environnement. « The RGSC is doing its best to organise various activities to reach all sectors of the population and thus to improve the scientific literacy of the population. In a very near future will see the setting up of a planetarium and this will help to captive the minds of our youngsters on the wonder of our stars and planets ».
Elle a aussi rappelé que le plan stratégique 2016-2020 du RGSC préconise des activités dans le domaine scientifique pour les enfants du préprimaire. Il est de notre devoir, dit-elle, de les intéresser à la science dès leur tendre enfance, si l’on veut avoir des professionnels dans ce secteur. « Their world will be different from our present and scientific and technology literacy is a must for them to cope with the challenging situations. Climate change, global warning, flash flood, hurricanes sea level rise are threatening us. Science has an important rôle to play in solving environmental problem and these toddlers must be aware of their role, become more responsible and be prepared and equipped with the necessary problem-solving skills at a very early age ».
Fawzia Toorawa, la Chairperson de ECCEA, n’a pas cessé de faire des éloges aux talents des enfants qui ont participé aux différents numéros qui ont été présentés à l’assistance avant l’ouverture officielle de cette exposition. « Ils ont montré de quoi ils sont capables. Je suis étonnée par leur capacité et leur incroyable ingéniosité. C’est dans cette voie que nous devons les guider. Nos enfants auront un grand rôle à jouer dans le futur dans le domaine scientifique », a-t-elle insisté.
Anooska, qui travaille au Charles Telfair Institute à Moka, avait accompagné une dizaine d’enfants qui ont participé à un défilé. « Nous avons préparé les enfants depuis deux semaines. Nous sommes satisfaites des dispositions prises par les organisateurs pour la participation des enfants à cette exposition. Les enfants vont certainement garder de bons souvenirs ».
Tej Balgobin, la directrice de Tejangels Pre-Primary School de Quatre-Bornes, était au four et au moulin à peine l’exposition ouverte. Entourée de Marie Agathen Siraz Padmini, Neha Oleemohamed et Sarah Bhagwan, elle a encouragé les parents à visiter son stand, entièrement construit avec de cocos. « Il y a des gâteaux coco, balais coco, tous des produits à base de coco, fabriqués par les enfants », a-t-elle expliqué.
Les enfants du préprimaire du Révérend Edward Walter de Quartier-Militaire, de La Phalème de Vacoas et du préprimaire de Charles Telfair ont présenté des numéros.
Jay, un habitant de la capitale, a emmené son fils de 9 ans faire un tour à cette exposition. « Mo ankouraz ban paran amenn zot zanfan visité. Zot pou dekouver bann kitsoz extraordinaire », dit-il.