Pour notre rubrique Scope à votre table, nous sommes allés à la rencontre d’Anoushka Parbhu et de sa famille dans le village de L’Escalier, dans le sud du pays, alors qu’on célébrait les 53 ans de la mère d’Anoushka, Marie-Michelle. Autour d’une belle ambiance et de la bonne humeur, la famille nous a raconté son quotidien, ses aspirations et ses craintes.
Chez les Parbhu, l’ambiance est toujours agréable. Les plaisanteries fusent, les boutades font partie intégrante des conversations. Beaucoup de passants s’arrêtent pour faire un brin de causette avec les Parbhu, alors que les enfants des voisins font le va-et-vient.
L’ambiance est d’autant plus agréable en ce mercredi 27 janvier, car c’est le 53e anniversaire de Marie-Michelle, la grand-mère. Celle-ci vit avec sa fille Anoushka (32 ans), le conjoint de celle-ci, Jonathan Joson (38 ans), et leur fils Wayne (4 ans).
Anoushka et son conjoint sont friands de sorties. Chaque week-end, accompagnés de leur fils Wayne, ils vont à l’assaut des centres commerciaux ou à la plage, pour passer un moment en famille. “Nous travaillons tous les deux et nous rentrons vers 20h30 les jours de semaine. Ce qui fait que nous ne passons pas beaucoup de temps ensemble en semaine. Nous essayons de nous rattraper les week-ends. C’est très rare que nous mangeons à la maison les week-ends. À partir de vendredi, la cuisine est fermée chez nous”, rigole Anoushka Parbhu. La grand-mère est plus casanière, sauf quand elle est sollicitée pour des séances de prières. “J’adore prier. Dès qu’il y a des séances, je me fais un devoir d’être présente”, dit-elle.