Au premier Symposium International de Sculpture sur Bois de Libreville (du  28 juillet au 10 août 2012), le sculpteur mauricien Dhyaneswar Dausoa a baptisé une oeuvre qu’il a créée sur place « L’Echo de la Nature ». Une sculpture de 2m50 cm x 58 cm x 4xcm. Une manière d’explorer les lieux artistiques où l’on met de la continuité en soi et dans les choses. Et où l’on favorise aussi les échanges culturels.