La directrice de la Mauritius Export Association (MEXA), Danielle Wong, est d’avis qu’il faut mettre en place un comité de crise qui réunirait les autorités compétentes en matière d’eau et les entreprises opérant dans le secteur du seafood pour prévenir les problèmes liés aux pluies torrentielles, surtout en matière de fourniture d’eau.
« Plusieurs enterprises dans ce secteur ont dû cesser leurs opérations depuis mardi. Ce matin, ça va mieux mais il leur manque toujours de l’eau pour pouvoir continuer leurs opérations », déclare Mme Wong. Pour elle, il faut revoir l’alimentation de l’eau dans le Nord car les mêmes problèmes surviennent à chaque grosse averse. Un comité de crise, dit-elle, est important, surtout qu’on assiste au phénomène de changement climatique et des pluies qui viennent et qui repartent rapidement.
Déjà, les entreprises dans ce secteur prennent certaines précautions, comme c’est le cas avec le passage de cyclones. « C’est toute la chaîne qui est affectée. Il ne faut pas oublier les ouvriers aussi qui se retrouvent au chômage technique », fait-elle ressortir. Danielle Wong rappelle également que les entreprises du seafood hub exportent leurs produits, elles ont des commandes à respecter. « Il y a la question de reliability vis-à-vis de nos clients », déclare-t-elle.