Les éléments de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) ont arrêté un de leurs collègues tard jeudi soir dans le sillage d’une enquête sur un trafic de psychotropes dans cette région. Avinash Buleeram, 30 ans, affecté au poste de police de Moka, a en effet fait l’objet d’une accusation provisoire de “Possession of dangerous drugs for the purpose of distribution” au tribunal de Moka vendredi.
Le policier Avinash Buleeram était dans le viseur de l’ADSU depuis quelques semaines à la suite des renseignements sur des activités louches se déroulant dans sa maison. Vers 22h10 jeudi, une équipe de l’unité antidrogue était ainsi intriguée par sa présence dans une Toyota grise à la gare d’autobus de Sébastopol. Avinash Buleeram y était en compagnie d’un autre individu alors que les lumières de la voiture étaient éteintes dans ce lieu sombre et désert.
En inspectant le véhicule, les officiers ont pris en flagrant délit l’ami du policier avec un joint en main. Le trentenaire a tenté d’amadouer ses collègues en soutenant être lui-même policier. Mais ces derniers l’ont informé que sa voiture serait passée au peigne fin. Dans la portière, les hommes l’ADSU sont alors tombés sur une cigarette mélangée avec du cannabis, une boîte de cigarettes renfermant une certaine quantité de cannabis ainsi qu’une boîte blanche sur laquelle était inscrite “Pregabalin capsules 150 mg”, contenant 30 comprimés psychotropes.
L’ADSU a embarqué Avinash Buleeram à son domicile, toujours à Sébastopol, pour une perquisition. Ils y ont retrouvé sur une table de sa chambre un tube de Pregatas 150 contenant 19 pilules, une boîte de Cabalin 25 avec 27 pilules, et une boîte en papier de Mecobalamin Pregatas M75, renfermant 22 comprimés. Les éléments de l’unité antidrogue ont demandé au policier Avinash Buleeram s’il avait une prescription médicale pour justifier la possession de ces comprimés. Ce à quoi il a répondu : « Mo pena okenn preskription ! »
Il a été emmené au bureau de l’ADSU, à Flacq. Après interrogatoire, il a été placé en détention. La police a également débarqué chez son ami de 21 ans pour une fouille, mais rien d’incriminant n’a été retrouvé. Il a lui aussi passé la nuit en cellule. Dans sa version des faits, il avance ne pas être un dealer et qu’il ne connaît rien des activités d’Avinash Buleeram.
Par ailleurs, un garde-chiourme de 26 ans, affecté à la prison de Beau-Bassin, a été appréhendé par ses collègues alors qu’il tentait d’introduire du cannabis synthétique dans l’établissement jeudi. Son supérieur avait des doutes à son égard depuis longtemps vu sa proximité avec deux caïds de la prison. Alors que le jeune homme s’apprêtait à prendre son service, il a été soumis à une fouille. Ses collègues sont alors tombés sur deux sachets de drogue, estimés à Rs 100 000, dissimulés dans ses chaussettes. L’ADSU de Rose-Hill a été informée de cette découverte et le suspect leur a été remis.
La police a embarqué cet habitant de La Sourdine, L’Escalier, pour une fouille de son domicile. Mais rien de compromettant n’a été retrouvé. Soumis à un interrogatoire serré, il n’a pas voulu dévoiler l’identité du destinataire du colis. Il a passé la nuit en détention avant d’être traduit au tribunal de Rose-Hill, où une charge provisoire de “possession de cannabis avec des circonstances aggravantes” a été retenue contre lui.