Un « dress code » à l’intention du staff des collèges catholiques fait beaucoup de bruits dans le secteur concerné. Si les enseignants sont d’accord qu’il faille une certaine discipline pour s’assurer que la tenue soit respectueuse de la profession et en accord avec un environnement scolaire, en revanche, ils sont outrés du libellé de ce dress code, estimant que « certains détails sont de trop et visent directement le personnel féminin ». Ce document préparé par le Bureau de l’Éducation Catholique mentionne que la direction de chaque école a la liberté « to recind and/or amend » ce code vestimentaire à n’importe quel moment.
L’idée d’un dress code s’est développée pendant une évaluation globale de l’éducation catholique entreprise l’année dernière par le Bureau de l’Éducation Catholique (BEC). « Nous avons beaucoup de doléances des parents mais aussi de l’intérieur des écoles sur la tenue vestimentaire de nombre de profs. Cette question a été soulevée par ceux impliqués dans le travail d’évaluation de nos collèges », disent des responsables de l’Éducation catholique qui confirment l’existence de ce dress code.
Le document « Guidelines for Diocesain Catholic Schools – Dress code for school staff » en date de novembre 2011, a été envoyé aux collèges concernés — St-Esprit, La Confiance, St-Mary’s, St-Joseph, Père Laval, St-Esprit Rivière Noire, St-Mary’s West, BPS, BPS Fatima, Notre Dame – au début de ce second trimestre. À souligner que ce code vestimentaire ne s’applique pas aux établissements dirigés par la congrégation des Soeurs de Lorette. Mais l’on note un certain cafouillage au sujet de ce dress code dans les collèges qui en sont concernés. Alors que certains recteurs l’ont déjà communiqué à leur staff et l’ont affiché aussi dans le staff room, d’autres ne l’ont pas fait. Ainsi beaucoup d’enseignants dans le secteur n’ont pas encore pris connaissance de ce code. Est-ce parce qu’il y aurait, selon nos informations, des divergences d’opinions à ce sujet parmi les recteurs ? « Je ne l’ai pas communiqué au personnel parce que ce n’est pas un document final et il n’y a rien d’officiel à ce sujet jusqu’ici », déclare pour sa part un responsable d’un établissement des basses Plaines-Wilhems, qui craint que certains aspects de ce code puissent avoir des implications légales.
Ce dress code en tout cas est fort détaillé. Outre les vêtements, tous les aspects liés à la toilette féminine et masculine y sont mentionnés : chaussures, bijoux, maquillage, coiffure, tatouage et même… du parfum. Le maître mot pour la tenue selon ceux qui l’ont rédigé devrait être « élégance et discrétion ». « All staff are models for the learners in the school, therefore they have a responsibility to model appropriate dress and appearance. The image that we project as professional is associated with how we present ourselves. It is important to dress and groom appropriately when acting in a professional capacity and with due regards from any conclusions parents/visitors may draw from your appearance (…) Clothing must be professional attire or casual smart for the working environment » peut-on lire au sujet de la raison d’être du dress code.
Mais dans les collèges où ce dress code est affiché, les discussions vont bon train et il y a un certain mécontentement par rapport à la profusion de certains détails que des enseignants qualifient de « trop » et qui seraient « déplacés » à leur avis envers leurs collègues féminins. « Pourquoi autant de détails ? Le BEC a exagéré, nous sommes des adultes et non des enfants », réagissent sur un ton indigné quelques profs. « Une circulaire pour nous rappeler qu’il nous faut être “decently dressed” aurait suffi. C’est à la direction de chaque collège de s’assurer que leur staff soit bien habillé de la tête aux pieds », soutiennent-ils.
Du côté du BEC, l’on fait remarquer que ce dress code contient une clause de « review and revision » et qui donne droit à la direction de chaque école de le rejeter ou d’y apporter les amendements qu’elle juge nécessaires. « The school management reserve the right to recind and/or amend this at any time. »