Annoncée dans le plan stratégique 2012-2015 du gouvernement pour le secteur de l’éducation, l’Entrepreneurship Education intègre à la fois les connaissances théoriques et pratiques en vue de préparer les jeunes à être des citoyens responsables et à évoluer dans le monde professionnel. Cette nouvelle matière sera introduite au deuxième trimestre l’année prochaine et sera obligatoire pour les Form 1 à 3. Le Mauritius Institute of Education, avec plusieurs autres partenaires, a déjà développé le curriculum. La formation des enseignants devrait débuter prochainement. À travers cette initiative, le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree souhaite voir les écoles se transformer en micro-entreprises afin de les encourager à inventer, innover et créer.
« Nous devons établir les fondations pour aider les jeunes à développer leur social and life skills », a déclaré Vasant Bunwaree hier à un point de presse à la MITD House, Phoenix. En effet, le ministre de l’Éducation a annoncé l’introduction de l’Entrepreneurship Education sur une base pilote à compter du deuxième trimestre de l’année prochaine. En ce sens, la portée éducative de l’approche entrepreneuriale est une invitation aux élèves de prendre conscience du monde qui les entoure et de se donner les moyens d’agir sur leur environnement de manière adéquate et structurée. Cependant, il n’y aura aucune sélection quant aux établissements secondaires qui seront appelés à se lancer dans cette nouvelle formation. « Nous allons former les enseignants et les collèges qui se sentent prêts pourront déjà commencer », a indiqué le ministre. Ainsi, cette nouvelle matière sera obligatoire de Form 1 à 3 et optionnelle à partir de la Form 5. Pour ce qui est du Higher School Certificate, l’Entrepreneurship Education sera de nouveau obligatoire en Lower 6 et les élèves recevront un certificat à la fin de la formation. Après discussions avec Cambridge, a souligné le ministre de l’Éducation, l’université anglaise est disposée à faire de cette matière un Examinable Subject pour le SC. « Encourager l’esprit d’entreprise et l’acquisition des compétences correspondantes dans les établissements du secondaire permet de faire davantage prendre conscience aux jeunes des opportunités de carrière et des moyens de contribuer au développement et à la prospérité du pays. Beaucoup de jeunes qui quittent l’école ont souvent des difficultés à trouver un emploi. Ce sera la convergence entre l’éducation et la formation afin de les préparer au monde du travail. »
Par ailleurs, outre le fait de développer l’esprit d’entreprise chez les jeunes, le ministre de l’Éducation souhaite également voir les établissements se lancer dans des micro-entreprises et venir de l’avant avec des projets qu’ils pourront commercialiser. « Not only learn but earn. Il y a des écoles qui fabriquent le compost et qui ont déjà commencé à le commercialiser. Ceci incitera un esprit de compétition chez ces jeunes et les encouragera à donner le meilleur d’eux-mêmes. Lekol pu bizin invante, inove ek kre », estime le ministre. Le curriculum pour ce nouveau module a déjà été établi par le Mauritius Institute of Education. Il est inspiré du modèle KAB (Know About Business) de lLO. Les sujets qui seront entre autres abordés sont : « Creating your business », « Law and marketing », « Managing your business », « Financial statements » et « Health and safety ».
Cette formation s’étendra aussi aux élèves du prevoc mais en version simplifiée. Le ministre a aussi précisé que les heures de classes ne seront nullement perturbées par l’introduction de cette nouvelle matière. Elle sera enseignée à raison de deux fois par semaine lors des classes de Social Studies et les Activity Classes.