Afin de rendre hommage à son ancien élève, Yogeesh Patroo, décédé l’année dernière des suites d’une longue maladie, la Vacoas SSS a décidé de donner son nom à la salle informatique de l’établissement. Atteint de dystrophie musculaire depuis l’âge de 4 ans, Yogeesh Patroo a toutefois relevé un grand défi : sa mobilité. Sur le plan académique, il s’était distingué aux examens du SC en obtenant un aggregate de 19, faisant ainsi de lui le meilleur élève de l’école. Originaire de Holyrood, Vacoas, le jeune homme a par ailleurs lancé un album, « Mo Vision », dans lequel il partage sur six titres sa vision de la vie aux côtés de chanteurs de renom. La Naming Ceremony a eu lieu hier à la Vacoas SSS, Holyrood.
C’est une grande première dans la communauté éducative de rendre un tel hommage à un ancien élève. La Vacoas SSS lors de son prize giving annuel hier a profité de l’occasion pour attribuer le nom de Yogeesh Patroo à sa salle informatique, ce dernier ayant passé beaucoup de temps dans cette salle pour ses études. Cette cérémonie s’est déroulée hier en présence du ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree qui lors de son allocution a souligné le parcours exemplaire du jeune homme qui, dit-il, doit servir d’exemple à d’autres jeunes qui se retrouvent dans de telles situations. « Today’s function is a just tribute to Yogeesh Patroo, who lived a short span of life – sixteen years but whose achievement and struggle would serve as an inspiration to all coming generation of students », a souligné le ministre. Il a ainsi rappelé le parcours de Yogeesh Patroo qui, a-t-il fait ressortir, n’a jamais baissé les bras et a accompli son rêve. Le ministre a aussi saisi l’occasion pour lancer un appel aux élèves de Vacoas SSS pour fournir plus d’efforts dans leurs études. « The HSC pass rate of 50 % in 2011 and the declining SC pass rate of 50.4 % in 2011 are far from being an attainment the school can be proud of ». Le ministre de l’Éducation a aussi lors de cette cérémonie fait don d’un laptop à l’école. Par ailleurs, deux camarades de classe de Yogeesh Patroo ont aussi témoigné des moments qu’ils ont passés avec le jeune homme. L’enseignante qui a suivi le parcours de Yogeesh depuis son arrivée au collège en étant à la fois sa form mistress et prof d’anglais, Taramatee Nathoo, a rendu un vibrant hommage à cet élève, qui a-t-elle fait ressortir, après 27 ans d’expérience dans l’enseignement, « m’a fait voir la vie autrement ». « Ce que Yog a laissé derrière lui pour son si jeune âge peut atténuer un peu le regret que nous éprouvons en imaginant tout ce qu’il pouvait encore nous apporter. Yog a toujours voulu laisser une trace, l’empreinte de sa vision du monde, assis dans son fauteuil, et la partager aux autres et à travers cet hommage que lui rend la communauté éducative aujourd’hui, je crois qu’il a réussi son pari », a-t-elle souligné.
Yogeesh Patroo, décédé le 31 décembre 2011, fait partie de ces personnes qui ont voulu faire une différence et marquer la vie des autres de leur passage. À l’âge de quatre ans, sa vie a basculé quand ses parents découvrent qu’il est atteint de dystrophie musculaire. Encore enfant, Yogeesh était trop jeune pour réaliser ce qui lui arrivait. Ses parents avaient cependant déjà pris la décision de tenter le tout pour leur fils en le faisant admettre en standard I dans une école publique. Après cette première année, Yogeesh devra quitter l’école et passer six mois à la maison avant de se joindre au CEDEM où il termine sa scolarité de cycle primaire. Ce jeune enfant prendra également part aux examens du CPE et réussit à obtenir une place dans un collège secondaire d’État, la Vacoas SSS. Depuis, c’est une tout autre aventure pour le jeune homme.
En 2006, le chanteur de gospel King sort son album Let Me Fly et cela a été le déclic pour Yogeesh qui voit en cette chanson une inspiration pour réaliser quelque chose. Il commence alors à écrire des paroles Bondie li vivan. En 2009, il fera la connaissance de Christopher Arekion, un arrangeur musical qui va l’aider à réaliser son projet. Yogeesh Patroo commence alors à chérir son plus grand rêve, celui de lancer son album. Cette démarche ne sera pas facile car le jeune homme devra trouver toute une équipe pour l’épauler dans cette aventure. Mais son sourire et cette rage de vivre vont conquérir le coeur de plus d’un et l’adolescent mettra deux ans pour réaliser son album. Yogeesh a eu la chance de travailler en collaboration avec ses chanteurs préférés locaux et internationaux tels que Linzy Bacbotte, Bruno Raya, Ras Ricky des Seychelles et Kymai de France.. Il a été en 2007, élu Most Outstanding Young Person de Vacoas ; il fut la mascotte de Maurice lors des matchs Maurice-Soudan et Maurice-Côte d’Ivoire ; il a eu donc l’occasion de rencontrer Didier Drogba (Chelsea) et Kolo Touré (Manchester City). Le 27 novembre dernier, Yogeesh Patroo a lancé son album.