Le ministère de l’Éducation a lancé vendredi le tout premier manuel sur l’éducation physique destiné aux élèves de Form I à III. Cette première édition d’une série de trois livres apporte une approche pédagogique aux sports pratiqués dans les écoles. Cette démarche cadre avec la décision du ministère de faire de l’éducation physique une matière “examinable” au niveau du School Certificate et du Higher School Certificate en 2012.
Le manuel sur l’éducation physique pour le premier cycle du secondaire a pour objectif d’offrir un enseignement formel dans cette matière et de permettre de noter les élèves. Les trois auteurs de cet ouvrage sont Zameer Janoo (Sports Officer au ministère de la Jeunesse et du Sport et ancien enseignant d’éducation physique), Manish Achameesingh (manager d’un Sports and Leisure Centre et ancien enseignant d’éducation physique) et Rishi Sowambur (enseignant d’éducation physique au collège MGSS à Moka). Ils soutiennent qu’aucun curriculum spécifique n’existait il y a un an pour l’éducation physique.
Avec la décision du ministère de l’Éducation de faire de la Physical Education (PE) une matière “examinable” au niveau du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC), le Mauritius Institute of Education a élaboré un programme d’études en 2010 pour les 180 élèves participant aux examens de cette année sur une base pilote.
Le manuel, indiquent les auteurs, est en ligne avec le syllabus de Cambridge. « Nous avons essayé de standardiser les notes en quelque chose de plus formel pour que les jeunes s’intéressent de façon plus sérieuse à cette matière », expliquent-ils.
Le Dr Colin Fuller du FIFA Medical Assessment and Research Centre a aussi collaboré à l’élaboration du premier livre. Deux autre volets sont en préparation. Les auteurs sont d’avis que l’enseignement de l’éducation physique permettra aux jeunes Mauriciens d’acquérir une connaissance académique du sujet. Il contribuera également à leur développement.
Le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree a pour sa part mis l’accent sur l’importance de développer l’éducation physique à l’école. « As a medical person myself, it is inevitable that I should be an absolute supporter of the action of the government which is eminently conscious of the primary importance of sports and physical activity. »
Vasant Bunwaree a aussi annoncé l’introduction de l’éducation physique en 2012 au niveau du Advanced Subsidiary Level. Faisant allusion au Enhancement Programme, il a soutenu que l’enseignement peut aussi se faire de façon ludique.  « Apart from the benefits, we have from practising sports at school, there is the development of a number of soft and socially sought-after skills in our learners. Team spirit is fostered. The principles of generosity and sharing are encouraged.  Fairness and humility, both in success and defeat, are raised to the level of a social virtue. This is what makes an individual a societally sound and balanced person. »
L’enseignement du sport à l’école, a indiqué le ministre, ne se résume pas uniquement à produire des sportifs de haut niveau. « Il aide aussi les jeunes à développer les valeurs essentielles pour être de bons citoyens. We are also moving towards espousing the new concept of “Gross Domestic Happiness” which goes beyond security and encompasses a feel-good factor as well as the notion of wellness. »
À noter que Suren Dayal, Chief Government Whip et député rouge de la circonscription Quartier-Militaire/Moka (No 8), était aussi présent à la cérémonie de lancement du manuel sur l’éducation physique.