Les efforts déployés par un manager d’un collège privé des basses Plaines-Wilhems, pour qu’une de ses proches puisse occuper le poste de recteur, n’ont pas été vains. Ce manager a souvent donné du fil à retordre à la Private Secondary Schools Authority (PSSA), en raison du non-respect des règlements en vigueur et aussi à cause de ses relations difficiles avec les enseignants. À chaque fin d’année, ces derniers sont obligés d’aller faire du canvassing auprès des familles de la région pour l’admission des élèves en Form I. Une pratique dénoncée à maintes reprises par le syndicat du personnel.
Dans un premier temps, la PSSA avait rejeté la demande de la protégée pour être titularisée au poste de recteur, car ses qualifications ne correspondaient pas aux critères stipulés dans le rapport du Pay Research Bureau. En effet, toute personne occupant de telles fonctions doit détenir les qualifications suivantes : HSC, Degree, PGCE et pas moins de cinq années d’expérience dans l’enseignement.
Elle s’est alors tournée vers le National Equivalence Council qui a statué que ses diplômes correspondaient aux exigences du PRB.C’est ainsi qu’elle vient d’être nommée à ce poste. Cependant sa nomination est diversement commentée dans le secteur du secondaire privé.