Les élèves du collège Bhujoharry entreront finalement dans le nouveau bâtiment flambant neuf à la Tour Koenig au début du deuxième trimestre, soit le lundi 23 avril. Le déménagement se fera au cours des deux semaines de vacances de Pâques.
Pour se familiariser avec le nouvel environnement, une délégation d’élèves et d’enseignants a visité les nouveaux locaux le vendredi 9 mars après la cérémonie du lever du drapeau dans les écoles. « Nous avons obtenu le feu vert de la PSSA (Private Secondary School Association) pour le transfert des locaux. Les élèves et le personnel sont impatients de bouger car nous sommes trop à l’étroit », dit Jacques Pereira, manager du collège. À cause du manque d’espace, les élèves de Form I à III sont actuellement logés dans un bâtiment à la rue Mère Bathélemy et ceux des Form IV à Upper VI à la rue St-Georges. Ils vont cependant se partager un même espace à compter du deuxième trimestre.
Environ 700 jeunes fréquentent le collège Bhujoharry. Après une présence de plus de 80 ans dans la capitale, soit depuis sa naissance, l’établissement s’apprête à ouvrir une nouvelle page de son histoire ailleurs. Soulignons que le premier trimestre scolaire prend fin le vendredi 6 avril, soit juste avant le week-end pascal.
———————————————————————————————————————————
EXAMS FEES: Rs 10 520 pour le HSC
Un élève prenant part aux prochains examens du Higher School Certificate (3 matières “main” + General Paper + 1 matière “Advanced Sub”) devra débourser Rs 10 520. Le candidat au School Certificate participant à un minimum de six matières doit quant à lui trouver Rs 7 468. Mais la majorité de candidats en SC pour augmenter leurs chances d’obtenir le maximum de “credits” prennent part à sept ou huit matières. Des highflyers n’hésitent pas à se présenter dans neuf matières, couvrant à la fois la filière scientifique et le “Arts side”. Les exam fees sont bien sûr beaucoup plus conséquents : Rs 8 495 (sept matières), Rs 9 522 (huit matières) et Rs 10 549 (neuf matières).
———————————————————————————————————————————
FORM VI “2-3 credits”: L’Éducation se ravise subtilement
Après s’être vanté d’avoir élargi l’accès aux études du Higher School Certificate (HSC) en permettant aux détenteurs de trois “credits”, voire même deux “credits”, d’être admis en Lower VI, le ministère de l’Éducation avertit maintenant les élèves concernés de l’importance d’avoir cinq “credits” dans les démarches à l’avenir pour l’obtention d’un emploi. La Public Service Commission exige toujours les “five credits” pour des postes au premier échelon dans l’administration publique. C’est ainsi que le ministère demande aux recteurs de recommander fortement les élèves concernés de faire le nécessaire « to complete the five credits » tout en poursuivant le programme d’études de Lower VI. Des recteurs n’hésitent pas à qualifier la mesure de “2-3 credits” de « cadeau empoisonné » car, selon leur constat, il est extrêmement difficile à un élève ayant un niveau académique très faible de se concentrer à la fois sur les études de SC et de HSC. On raconte que l’an dernier des élèves avec seulement deux “credits” en Lower VI ont échoué aux examens de fin d’année et n’ont pas obtenu de meilleurs résultats à leur deuxième tentative en SC. Le plus triste c’est qu’ils ont échoué et ont été obligés cette année de quitter l’école. Il est préférable selon ces chefs d’établissements que les détenteurs d’un « faible SC » abandonnent l’idée de Lower VI et se concentrent seulement sur une nouvelle année de SC.