SECONDAIRE PRIVÉ: Nombre réglementaire d’élèves à l’attente
Des managers des collèges privés attendent avec beaucoup d’attention la décision du ministère de l’Éducation s’agissant des nouveaux cas de collèges n’ayant pas le nombre requis d’élèves dans le mainstream pour bénéficier des subventions de l’État. Selon les règlements, un collège doit avoir un minimum de 175 élèves, soit 150 dans le mainstream et 25 dans la filière Prevocational Education pour l’obtention des grants. Plusieurs collèges ont été contraints à la fermeture ces dernières années par la suppression des grants car ne respectant pas le critère du nombre d’élèves. Mais Vasant Bunwaree, le ministre de l’Éducation, qui confirmait durant la semaine écoulée le manque conséquent d’élèves dans le mainstream pour six collèges, a laissé entendre qu’il est encore trop tôt pour parler de fermeture de ces collèges et qu’il souhaiterait engager des discussions avec les parties concernées pour accorder plus de places au prevocational de manière à atteindre le nombre de 175 élèves. « Si zot pa kapav mem, lerla nou ava gete ki pou fer », a déclaré le ministre sur les ondes d’une radio privé. « Est-ce à dire qu’il y a une nouvelle politique pour l’octroi des subventions ? » lancent quelques managers de collèges, qui réclament le même traitement pour tous dans le secteur.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
NEW GM SCHOLARSHIP SCHEMES: Interrogations sur
les nouvelles bourses

L’annonce cette semaine par le ministère l’Éducation des New Government Scholarship Schemes, dont la principale mesure concerne l’octroi de trente nouvelles bourses dans la catégorie “Additional Scholarship” à compter de l’année prochaine, suscite son lot d’interrogations dans les collèges et dans le public en général. Il est bon de souligner que le système d’allocation de 18 bourses attribuées dans la catégorie SSR National Scholarship Scheme (2) et State of Mauritius Scholarship Scheme (16) reste intacte, c’est-à-dire que seul le critère de meilleure performance est pris en considération. Le changement majeur a trait au “Additional Scholarship” : le nombre de bénéficiaires passe de 12 à 42 et les bourses sont allouées en fonction de la performance académique couplée à un critère dit “social”. Selon un communiqué du ministère, 16 de ces 30 nouvelles bourses seront allouées « on the basis of academic merit and approved social criteria » et aussitôt la proclamation des résultats du HSC, « eligible candidates will be called upon to apply for these scholarship ». Les nombreuses interrogations portent sur la définition de cet « approved social criteria » et sur l’organisme qui sera désigné pour la sélection des boursiers et pour l’octroi des bourses.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
HOPITAL JEETOO: Manque de places
L’état major du ministère descend sur le terrain

Les responsables du ministère de la Santé ont lu avec beaucoup d’intérêt l’article paru dans Le Mauricien de samedi dernier et dans l’édition de Week-End du lendemain au sujet d’un manque aigu de places à l’Hôpital Jeetoo ces derniers jours et des conséquences de cette situation sur les malades. Une délégation de ce ministère comprenant entre autres le ministre, le Chief Executive Officer, des directeurs de Health Services et d’autres cadres a débarqué à l’hôpital cette semaine pour un constat de visu. L’on apprend aussi que la direction de cet hôpital a fermé cette semaine un des deux wards aménagés dans un bâtiment en location (pour pallier le manque de places) se trouvant à quelques mètres de l’établissement. Une solution de secours certes pour la direction de l’hôpital mais qui entraîne beaucoup d’inconvénients (voir Le Mauricien de samedi dernier).
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
COUPLE FRANÇAIS: Un sac égaré hier à l’aéroport
Un couple français, Aline et Jean-Louis Paris, a égaré vers 12 h 30 hier un sac dans l’aire de stationnement de l’aéroport SSR. Il s’agit d’un sac en toile d’environ 30-40 cm, qui contenait des effets personnels, plusieurs documents d’identification et autres documents importants.
Aline Paris fait un appel aux personnes qui auraient en leur possession le sac en question car celui-ci contenait des documents et objets sentimentaux, plus particulièrement un carnet rouge avec des photos de leur petite-fille qui vient récemment de rendre l’âme. Elle lance un appel désespéré afin qu’on lui retourne son sac : « Peu importe qu’on me rende ou pas l’argent et le sac, je veux retrouver nos documents et les photos de notre petite-fille. Ce sont les seuls souvenirs qui nous restent d’elle ».
Une déposition a été consignée au poste de Police de l’aéroport le même jour. Le couple, qui réside actuellement à l’hôtel Hilton à Flic-en-Flac où il peut être contacté, a déjà entrepris les démarches nécessaires pour faire opposition aux cartes bancaires.