À une question de Rajesh Bhagwan, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a indiqué que l’ancien secrétaire à la State House, Dass Appadoo, a voyagé 21 fois pour des missions à l’étranger entre juin 2015 et novembre 2016. Il s’est rendu dans 14 pays et le gouvernement mauricien a dépensé un total de Rs 2 057 653 pour ces déplacements. Dans certains cas, il était « sponsorisé » par des organisations internationales.
Dass Appadoo a été nommé secrétaire à la présidence en novembre 2012. Par la suite, il a été fait Permanent Secretary le 15 septembre 2016. Il a continué à servir en tant que secrétaire de la présidente jusqu’au 3 novembre 2016. À cette date, il a été transféré au ministère de la Fonction publique. Au cours de la période où il était affecté à la State House, de juin 2015 au 3 novembre 2016, Dass Appadoo a participé à 21 missions officielles à l’étranger. Il s’est rendu aux Etats-Unis en juin 2015 et septembre 2016, en Grande-Bretagne en juillet 2015, mars, avril et septembre 2016, au Kenya en septembre 2015, en France, en octobre et novembre 2015, en Chine, en octobre 2015, en Afrique du Sud, en novembre 2015 et mai 2016, aux Émirats Arabes Unis, en novembre 2015, février 2016, mai 2016 et octobre 2016, en Thaïlande, en novembre 2015, en Inde en décembre 2015, en Éthiopie, en janvier et février 2016, au Pakistan…
La Speaker a interrompu le Premier ministre, lui demandant de soumettre une copie de la liste des pays afin de ne pas prendre le temps de la Chambre. Ce dernier a répliqué que la liste comprenait trois autres pays. Dass Appadoo a aussi accompagné la présidente lors d’une mission officielle à Rodrigues.
Après son transfert au Service civil, Dass Appadoo n’a entrepris aucune mission à l’étranger. En ce qu’il s’agit des frais encourus pour ces déplacements, le Premier ministre a évoqué une somme de Rs 2 077 333. Sept de ses missions étaient entièrement financées par le gouvernement, 14 ont été financées en partie par le gouvernement en termes de « subsistance allowances » et en partie par une dizaine d’organisations.
Rajesh Bhagwan a trouvé ces informations « choquantes ».» Il a voulu savoir si « le pigeon voyageur de Réduit » s’est aussi rendu à Davos et si une de ses missions avait été financée par Alvaro Sobrinho. Le Premier ministre a indiqué que la Suisse, où se trouve Davos, n’est pas sur sa liste, mais qu’il allait se renseigner. Le député MMM a ensuite demandé au Premier ministre si Dass Appadoo avait pris un congé sans solde de la fonction publique pour travailler pour une des compagnies d’Alvaro Sobrinho. Pravind Jugnauth a confirmé que l’ancien secrétaire à la présidence a pris un congé sans solde à partir de mars 2017. Toutefois, il n’avait pas le nom exact de la compagnie où travaillait Dass Appadoo.
Reza Uteem a fait remarquer que « c’est ce même Dass Appadoo qui a fait des demandes pour un accès VIP à l’aéroport pour Alvaro Sobrinho » en 31 occasions. Il a voulu savoir si l’une ou plusieurs organisations ayant financé les déplacements de Dass Appadoo avaient un lien avec l’homme d’affaires angolais. Ce à quoi le Premier ministre a répondu qu’il vérifierait les informations. Roshi Bhadain a demandé à son tour si le Premier ministre pouvait vérifier auprès de la Financial Services Commission si Dass Appadoo avait téléphoné à l’institution régulatrice en huit occasions en lien avec les permis d’opération d’Alvaro Sobrinho. Pravind Jugnauth a aussi répondu qu’il allait vérifier.
Shakeel Mohamed voulait lui savoir comment Dass Appadoo a accompagné la présidente à Davos en janvier 2017, avec accès VIP à Zürich, alors qu’il avait pris un congé sans solde. Pravind Jugnauth a répondu que le congé sans solde prenait effet à partir du 1er mars 2017. Rajesh Bhagwan a aussi demandé si Dass Appadoo a organisé des déjeuners à la State House réunissant Alvaro Sobrinho, des hauts cadres du secteur privé ainsi que des ministres. La Speaker a répondu que cet aspect n’avait pas de lien avec la question principale, qui était axée sur les missions à l’étranger.