Augmenter la production de pommes de terre locales et réduire leur importation. C’est dans cette optique que le ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, en collaboration avec le Food & Agricultural Research & Extension Institute, a organisé hier, mardi 17 avril, un atelier de travail avec les planteurs locaux à la salle de conférences de la Cybercité 1, à Ébène. Le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, a estimé que les planteurs locaux « ont le potentiel de produire 80% de la production ».

Les Mauriciens ont tendance à consommer 25 000 tonnes de pommes de terre chaque année alors que la production locale s’élève à 17 000 tonnes, nous obligeant donc à en importer 8 000 tonnes par an. Le ministère de l’Agro-industrie souhaite offrir toutes les facilités aux planteurs afin de pallier ce manque et, ainsi, augmenter la production locale de la pomme de terre par 8 000 tonnes, satisfaisant de fait les besoins des Mauriciens.