Cette étape formelle devra être franchie avec l’octroi d’une licence en bonne et due forme, car le permis temporaire émis aux noms des deux Receivers, André Bonieux et Mushtaq Oosman, devrait arriver à échéance ce soir. Le nouveau conseil d’administration de la NCB Ltd a déjà été constitué, avec la désignation de Said Lalloo à la présidence. La première réunion du board devrait intervenir aujourd’hui. Avec l’entrée en opération de la NCB Ltd, la gamme de services aux 50 524 clients de la défunte Bramer Bank devrait retourner à la normale. Cette nouvelle banque prendra sous sa responsabilité les 64 303 comptes bancaires avec des dépôts de Rs 14,6 milliards au 31 décembre dernier. Le volet de prêts et des avances accordés par la Bramer est de Rs 11,1 milliards alors que le montant global de ses avoirs est de Rs 19,3 milliards. Techniquement, en consultation avec les Receivers, la NCB Ltd gérera les « good assets and deposit accounts » de la Bramer alors que les « toxic assets » identifiés resteront sous le contrôle des Receivers pour être réalisés en vue du financement des passifs du groupe BAI. La licence bancaire de la Bramer a été révoquée par la BoM parce que les propriétaires n’ont pas été en mesure d’injecter une somme de Rs 350 millions de « fresh capital », première injection dans la restructuration, nécessitant des fonds supplémentaires de Rs 3,5 milliards d’ici la fin de cette année.