La Banque africaine de développement (BAD) met à la disposition de la Mauritius Commercial Bank des injections d’un montant de Rs 4,6 milliards (150 millions de dollars). Cette décision a été entérinée hier par le conseil d’administration de la BAD alors que le partenariat BAD/MCB devra être scellé à la fin de ce mois. Ce package financier devra faciliter et accélérer l’expansion de la MCB en Afrique et poursuivre la mise à exécution du plan de restructuration annoncé en mars dernier.
Dans un communiqué émis par la BAD, mention est faite que « this financing package will allow MCB to increase its foreign currency lending to medium- and large-sized enterprises operating in Mauritius, neighbouring countries and mainland Africa, thereby enhancing sustainable and inclusive growth through private sector development in the region ».
De ces facilités financières en provenance de la BAD, la MCB bénéficiera d’une somme de 120 millions de dollars américains, soit Rs 3,7 milliards, sous forme de ligne de crédit multisectorielle échelonnée sur une période de sept ans. Outre le financement des opérations des clients de la MCB dans la région et en Afrique, ce package financier devra servir à assurer le financement des projets générateurs d’emplois tout en favorisant une croissance « verte et inclusive », une stratégie de développement privilégiée par la BAD.
Le déboursement des 30 millions de dollars restants (Rs 900 millions) se fera sous forme de dette subordonnée sur une période de dix ans. Cette somme viendra amplifier le capital de la MCB en s’ajoutant aux Rs 4,5 milliards levées en juillet 2013 à travers les « Subordinated Notes ».
La mobilisation de capitaux frais fait partie du plan de restructuration de mars 2013, dont l’un des principaux objectifs est de permettre à la MCB de séparer les activités bancaires et non-bancaires du Groupe afin de mieux se positionner pour son développement futur. Cette nouvelle structure incorporera la création d’une holding cotée à la Bourse de Maurice. Cette nouvelle entité légale chapeautera toutes les activités du Groupe. Celles-ci seront regroupées en trois segments : Banking, Non-Banking Financial Services et Other Investments.
Un communiqué émis par la MCB en termes des Listing Rules souligne que « the financing agreement opens new opportunities for MCB and the Board is delighted to partner with the African Development Bank as MCB continues to expand its regional operations ».
Pour la BAD, ce partenariat s’inscrit dans la ligne du nouveau plan stratégique pour la période 2012 à 2015 discuté avec le gouvernement et devra promouvoir l’intégration régionale. « The proposed facility is aligned with Mauritius’ 2012-2015 Government Strategy which aims to increase and diversify private sector and financial sector development. Ultimately, this package is expected to have positive impacts on private sector development and job creation alongside increasing taxes and government revenues across the continent, particularly in Eastern and Southern Africa », note la BAD.