A la fin des trois premiers trimestres de l’exercice financier en cours, le groupe MCB a réalisé des profits de Rs 4,7 milliards, soit une progression de 10% par rapport à la précédente période correspondante. Les revenus opérationnels ont également progressé de 8,3% pour atteindre Rs 10,6 milliards alors que les avoirs étaient évalués en hausse de 14,8%, soit Rs 307,5 milliards.
Commentant la performance, le Chief Executive de MCB Group Ltd, Pierre-Guy Noël, souligne : « Although the operating environment remained challenging domestically and in the region, the Group continued to make good progress on its strategic objectives. Operating income grew by 8.3% to Rs 10.6 billion, driven mainly by a rise of 9.8% in net interest income and of 19.8% in profit on exchange. Net fee and commission income remained at similar level to that achieved in the corresponding period last year, with the anticipated decrease in contribution from regional trade finance being compensated by improved performance from other revenue segments. »
De son côté, le conseil d’administration, qui s’est réuni hier pour avaliser les comptes, note que
ces résultats sont attribuables à la stratégie de diversification mise en place, et ce malgré un contexte économique difficile à Maurice et dans la région. La croissance de 8,3% revenus d’opérations du groupe pour atteindre Rs 10,6 milliards est principalement due à une hausse de 9,8% du “Net Interest Income” et des “Profits on Exchange”.
La participation des compagnies associées aux bénéfices du groupe a plus que doublé pour atteindre Rs 462 millions, et ce grâce aux bonnes performances de la Banque française commerciale océan Indien et du groupe PAD. Au chapitre des frais et des commissions, le niveau de la période correspondante l’année dernière a été maintenu. La baisse anticipée des contributions du commerce régional a été compensée par de meilleures performances de la part d’autres segments générant des revenus. La hausse des coûts d’opération a, quant à elle, été maîtrisée à 4,6%, tandis que le ratio coût-revenu a encore baissé pour atteindre 41%.
En fonction des tendances actuelles, le conseil d’administration estime que les résultats du groupe pour l’année se terminant à juin 2016 devraient connaître une croissance satisfaisante par rapport à l’année précédente. Force est de constater que les Credit Impairment Charges ont augmenté de 6,6%, soit l’équivalent de 56 points des Gross Loans avec le Chief Executive rappelant que « in the current context of low credit expansion, our Group capital adequacy ratio improved further to 17.6%, of which 15.0% in terms of Tier 1. »