• Les petits investisseurs servis en priorité lors de l’allocation des titres

L’émission d’obligations (Floating Rate Senior Unsecured Notes) d’un montant de Rs 2 milliards lancée récemment par la MCB a été sursouscrite. Vu le grand intérêt démontré par le public investisseur pour cette émission, la direction du groupe bancaire a décidé de servir en priorité les petits investisseurs.

À la date de clôture de l’émission d’obligations le 11 janvier dernier, la MCB avait reçu un total de 1 178 demandes pour une valeur de Rs 3,07 milliards, soit un montant supérieur à plus de 50 % de celui recherché initialement. En raison de cette sursouscription et conformément aux dispositions annoncées dans le prospectus publié pour l’occasion, la direction du groupe bancaire a décidé de procéder à un “scalling down” avec pour résultats que les titres seront alloués aux « small applicants in priority » selon la formule suivante : a) tous ceux qui ont soumis des offres pour un montant ne dépassant pas Rs 4 millions (soit 4 000 titres au coût de Rs 1 000 l’unité) seront servis à 100 % et b) les investisseurs qui ont fait des souscriptions pour un montant supérieur à Rs 4 millions obtiendront 33,346 % des titres qu’ils ont demandés.

L’allocation des titres a été effectuée en fin de semaine et l’argent placé en excès dans cette émission d’obligations devait être remboursé en début de semaine sous forme de versement direct dans le compte bancaire du client. Le même jour, les titres alloués seront crédités dans un compte CDS en vue d’éventuelles transactions boursières. La première session de cotation des titres obligataires est prévue pour la séance du jour.

Dans le cadre de l’émission des Floating Rate Senior Unsecured Notes, le public investisseur avait été appelé à souscrire un minimum de Rs 50 000 (soit 50 titres au prix de Rs 1 000 l’unité), lequel placement allait être rémunéré au même taux que le Key Repo Rate fixé par la Banque de Maurice. Ce taux est actuellement de 3,50 %. La MCB avait indiqué dans le prospectus rendu public pour l’occasion, que les fonds recueillis devaient servir en grande partie au financement du rachat de la société COVIFRA (Compagnie de Villages de Vacances de l’île de France), propriétaire des murs de l’établissement hôtelier Club Med à Pointe-aux-Canonniers. Le complexe est loué à bail selon un contrat de longue durée et est géré sous l’enseigne Club Med.

Le prospectus précisait que des Rs 2 milliards provenant de l’émission d’obligations, Rs 1,3 milliard seraient consacrées au rachat du Club Med par la MCB Real Assets Ltd et le reste (Rs 700 millions) allait être utilisé pour la réalisation d’autres « strategic initiatives » du pôle des services financiers non-bancaires de la MCB. La création de la MCB Real Estate Assets Ltd, indique le même document, fait partie de la stratégie d’investissement du groupe bancaire dans le secteur immobilier, plus particulièrement dans des biens immobiliers de valeur.

Notons, par ailleurs, que l’obligation émise par la MCB arrivera à maturité le 22 janvier 2023. Les intérêts seront payables sur une base trimestrielle.