Le secteur bancaire, en particulier le MCB Group et la State Bank of Mauritius, avec des avoirs totalisant Rs348,8 milliards, a passé un test majeur en ce début d’année. Moody’s Investors Service a confirmé la notation du MCBGroup et de la SBM en mettant l’accent sur leur « Stable Outlook ». Ces conclusions ont été rendues publiques hier matin.
Analysant les perspectives d’opérations du MCB Group, les spécialistes de Moody’s mettent l’accent sur le fait que pour les prochains 12 à 18 mois, la plus importante banque commerciale du pays avec des avoirs de Rs 238,8 milliards à la fin de l’année dernière et une part de marché représentant 40%, devra maintenir ses “good earnings performance”. Cette éventualité devra soutenir la notation de la banque tout en “strongly positioning the bank among its similarly rated global peers”. En ce début d’année, le MCB Group s’est vu octroyer un Baa3/Prime-3 au chapitre des dépôts à court et à long termes et un D+ pour la Bank Financial Strength Rating (BFSR).
Moody’s avance deux raisons principales pour justifier la notation du MCB Group, soit “the improvement in core capitalisation and the bank’s intention to maintain capital metrics at levels reported prior to the group’s restructuring; and the recent stabilisation in asset quality combined with strong earnings growth”. Cette agence de notation reconnaît les efforts du MCB Group pour renforcer ses “capital buffers”.
Moody’s commente également favorablement l’exercice de restructuration mis en place par le MCB Group avec pour effet “a reduction in MCB’s consolidated Tier 1 capital to 11% in June 2014, from 13% in June 2013, MCB’s pro-forma consolidated Tier 1 ratio increased to approximately 11.5% in December 2014 (assuming full unbundling of its foreign subsidiaries, but including its affiliate ‘Banque Française Commerciale Ocean Indien’ that will be retained under the rated entity MCB)”. Le MCB Group a confirmé son intention d’être en conformité aux exigences de Basel III bien avant l’échéance de janvier 2020.
La réduction du volume de créances douteuses (Non Performing Loans) au cours du second semestre de l’année dernière est accueillie positivement par Moody’s suite à une progression enregistrée l’année précédente avec des Indian-related exposures. “As such, the bank’s gross NPLs-to-gross loans ratio declined to 6.1% in December 2014 from 7.1% in June 2014. The easing of asset quality pressures was partly driven by the write-off of certain NPLs, while at the same time the bank has taken measures to strengthen its risk management framework and reduce its risk taking within its cross-border lending business”, note le communiqué de Moody’s.
Des perspectives positives
En conclusion, cette agence de notation avance que “over the longer-term, further strengthening in MCB’s capital and profitability buffers, including strong earnings growth, higher contribution from non-interest income and a sustained record of limiting risks in cross-border business lines, could exert upward pressure on the ratings.”
De son côté, la State Bank of Mauritius récolte des notations similaires au MCB Group, soit un Baa3/Prime-3 au chapitre des dépôts à court et à long termes et un D+ pour la Bank Financial Strength Rating (BFSR). “The confirmation of SBM’s ratings is mainly driven by the bank’s revised capitalisation strategy, which is resulting in higher-than-initially anticipated capital levels following the group restructuring; and the reduced single-borrower concentration levels relative to core Tier 1 capital”, ajoute Moody’s, qui note favorablement les répercussions du plan de restructuration.
Encore plus positifs sont les efforts déployés par la SBM en vue de réduire la Single-Borrower Concentration, un facteur à risques dans le secteur bancaire. Ce paramètre est passé de Rs 35 milliards en juin 2012  Rs 23 milliards en octobre de l’année dernière. “Although single borrower concentration remains high, and will continue to render the bank vulnerable to downside risks in the event of default of one of the large exposures, this concentration has proportionally declined to around 2x pro-forma Tier 1 capital as of October 2014 (excluding Indian operations), compared to 2.8x Tier 1 capital in June 2012”, concède Moody’s.
Les perspectives pour les prochains 12 à 18 mois sont présentées comme positives avec une “solid financial performance combined with prudent underwriting practices and strong capital buffers”. En conclusion, Moody’s prévoit que “SBM could be upgraded following a material reduction in concentrations, while maintaining a balance between strong earnings growth, steady asset quality and the maintenance of robust capitalization”.