Le premier trimestre 2016 a été marqué par une contre-performance du secteur des entreprises orientées vers l’exportation, qui regroupe les unités de l’ancienne zone franche ainsi que les entreprises manufacturières opérant avec un certificat octroyé par le Board of Investment (BoI). Une baisse d’emplois aussi bien que de recettes d’exportations a été annoncée ce matin par Statistics Mauritius.
Selon Statistics Mauritius, le nombre d’emplois dans le secteur est passé de 54 353 à 52 726 sur la période mars 2015-mars 2016, soit une baisse de 1 627 emplois (-3%) par rapport à la situation prévalant au dernier trimestre 2015 avec une baisse de 875 emplois (-1,6%). Statistics Mauritius observe qu’une réduction d’emplois des Mauriciens et des travailleurs étrangers a été relevée sur la période mars 2015-mars 2016. Les emplois des Mauriciens dans le secteur en question ont diminué de 1 431 alors que ceux des travailleurs étrangers ont connu une baisse plus faible (-196). Les pertes d’emplois ont été notées principalement dans le sous-secteur de production de fils et de tissus (-1 199) et de confection de pull-overs (-499).
Cependant, ces baisses ont été en partie compensées par des emplois accrus (+497) dans le sous-secteur de la production vestimentaire. Selon les données compilées par Statistics Mauritius, des pertes d’emplois ont aussi été signalées dans le sous-secteur de production alimentaire ainsi que dans la bijouterie. Notons que, sur les 52 726 emplois que comptait le secteur d’exportation en mars 2016, ceux offerts à des expatriés s’élevaient à 22 751. Le secteur de la fabrication de produits d’habillement était le plus gros employeur (18 269) de travailleurs étrangers.
Les recettes du premier trimestre 2016 des Export-Oriented Enterprises se sont chiffrées à Rs 10,5 milliards, contre Rs 11 milliards pour la période correspondante de 2015. Les produits vestimentaires ont représenté près de la moitié des recettes avec un montant de Rs 5 milliards, soit plus ou moins inchangé comparativement au premier trimestre 2015. Les exportations de produits alimentaires ont rapporté Rs 2,6 milliards, contre environ Rs 2,7 milliards pour les trois premiers mois de 2015. Statistics Mauritius indique également que les exportations de pierres précieuses et semi-précieuses ont rapporté moins (Rs 651 M) au cours du premier trimestre 2016 par rapport au montant enregistré pour la même période de 2015 (Rs 847 M).
Pour ce qui est des marchés d’exportations, la première place était occupée par le Royaume-Uni (Rs 1,9 milliard), qui précédait les États-Unis (Rs 1,6 milliard), la France (Rs 1,5 milliard), l’Afrique du Sud (Rs 1,3 milliard) et l’Italie (Rs 825 M). S’agissant des importations de matières premières, les cinq plus gros fournisseurs ont été la Chine (Rs 1,1 milliard), la France (Rs 787 M), les Seychelles (Rs 611 M), l’Espagne (Rs 563 M) et l’Inde (Rs 475 M). La valeur nette des exportations (exportations totales moins importations totales) était estimée à Rs 4,1 milliards au premier trimestre 2016.