Les entreprises textiles et de bijouterie ont été à la base de la croissance (2 %) des recettes du secteur d’exportation pour le premier semestre 2014. Ce secteur a également enregistré une augmentation (+ 1 152) dans le nombre d’emplois sur la période juin 2013-2014, mais ce sont les travailleurs étrangers qui ont été les principaux bénéficiaires.
Selon Statistics Mauritius, les entreprises tournées vers l’exportation (celles opérant auparavant avec un certificat de zone franche ainsi que les unités manufacturières détenant un certificat émis par le Board of Investment) ont enregistré des recettes totales de l’odre de Rs 23,5 milliards pour le premier semestre 2014 contre Rs 23 milliards pour le semestre correspondant de 2013. Les produits d’habillement ont rapporté Rs 11,6 milliards par rapport à Rs 10,9 milliards pour les premiers six mois de l’année dernière alors que les exportations de matières premières textiles se sont élevées à environ Rs 1,5 milliard contre Rs 1,4 milliard pour le premier semestre 2013. Le secteur bijouterie/joaillerie a également amélioré sa performance : les exportations de pierre précieuses/semi-précieuses et de bijoux ont totalisé Rs 2,4 milliards, soit environ Rs 610 millions de plus que pour le premier semestre de l’année écoulée.
La bonne tenue des secteurs textile et bijouterie a permis de compenser la mauvaise performance du secteur des produits de la mer. Selon Statistics Mauritius, les exportations de « fish and fish preparations » se sont chiffrées à Rs 5,1 milliard, soit une baisse d’environ Rs 1 milliard comparativement au niveau enregistré de janvier à juin 2013. Il faut noter que l’approvisionnement du secteur en poisson a diminué, la valeur des importations passant de Rs 4,02 milliards à Rs 2,3 milliards. Les importations de matières premières textiles se sont stabilisées autour de Rs 2,9 milliards alors que la valeur des pierres précieuses et semi-précieuses importées a grimpé de Rs 1,4 milliard à Rs 1,6 milliard. Le montant global des importations du premier semestre 2014 se situe à Rs 13 milliards, en baisse d’environ Rs 1 milliard comparativement au semestre correspondant de 2013.
Statistics Mauritius indique, par ailleurs, que les emplois dans les industries d’exportation sont passés de 54 168 en juin 2013 à 55 320 en juin 2014. C’est le secteur de l’habillement qui a été à la base de la création des nouveaux emplois. La main-d’oeuvre de ce secteur est passée de 35 261 à 36 368 en une année. Les entreprises de fabrication de matières premières textiles ont embauché davantage : + 181 emplois à 5 081. La main-d’oeuvre du secteur de la bijouterie a aussi augmenté : + 161 à 1 299.
Cependant, souligne Statistics Mauritius, le nombre de travailleurs mauriciens a diminué de 600 entre juin 2013 et juin 2014 alors que l’emploi d’expatriés a augmenté de 1 752 pour atteindre 22 519. Un nombre conséquent de travailleurs étrangers (17 539) est employé dans des entreprises d’habillement.
Le secteur textile (fabrication de tissus/fils) et d’habillement (vêtements divers) demeure le plus gros employeur avec une main-d’oeuvre de 41 449 travailleurs sur un total de 55 320. Les secteurs alimentaires (5 047) et de la bijouterie (1 299) se classent deuxième et troisième respectivement, mais la main-d’oeuvre dans tous ces secteurs est en hausse.