source photo : internet

Les recommandations du comité ministériel axées sur le développement de l’industrie de la pêche ont été avalisé par le cabinet.

Ces nouvelles mesures s’assoient dans le cadre global du projet d’économique océanique, qui sera appelée à devenir un des piliers importants de notre économie nationale.

Dans l’optique de développer notre flotte nationale de la pêche, il en ressort également, que les négociations avec l’Union européenne se poursuivront en ce qui concerne le contrôle des quotas alloués, l’approvisionnement en poissons, l’utilisation des dispositifs mis sur pied contre le sur pêche.

De plus, il est prévu que le Fisheries and Marine Resources(Toxic Fish) Regulations 2004 soit revu et une étude sera mis en place concernant le manque de main-d’oeuvre et les compétences spécifiques dans ce milieu.