Une convention de partenariat tripartite a été signée dans le cadre du projet « Fonds d’Expertise Technique et d’Échange d’Expériences (FEXTE) Eau » hier,  soit entre le Ministère de l’Energie et des Services publics, l’Assemblée Régionale de Rodrigues (ARR), l’Office de l’Eau (OLE) de La Réunion et l’Agence Française de Développement (AFD). L’accord sera valable pour une période de 3 ans.

En effet, le FEXTE est un outil de financement de la coopération technique dans les pays à revenu intermédiaire, destiné à promouvoir le développement durable par le transfert du savoir-faire et d’expertise français. Les négociations avec l’AFD avaient débuté en septembre 2018 pour l’obtention d’une subvention de 250,000 euros afin de mettre en place un observatoire de l’eau à Maurice et un à Rodrigues. OLE, qui implémentera le projet, va contribuer 50 000 euros pour la mobilisation des compétences internes et externes.

Les objectifs de ces observatoires sont notamment de surveiller la qualité et la quantité des ressources en eau et l’efficacité des ressources en eau entre différents consommateurs, de soutenir la planification d’une stratégie de gestion durable des ressources en eau à moyen et long terme tenant compte les conséquences du changement climatique, de gérer l’offre et la demande de divers utilisateurs du secteur de l’eau, ou encore de soutenir une campagne de sensibilisation à la consommation d’eau dans tous les secteurs de l’économie.

L’observatoire de l’eau pour Maurice sera géré par le ministère de l’Energie et des Services publics alors que celui de Rodrigues par l’ARR. Chaque observatoire sera doté de sa propre base de données et d’outil d’analyse. En outre, l’observatoire aidera à la fois le ministère et la Commission de l’eau de Rodrigues à peaufiner leurs stratégies pour une meilleure gestion de ressources en eau et à mieux gérer les conséquences du changement climatique.