Les entreprises tournées vers l’exportation (Export Oriented Enterprises, EOE), dont celles faisant partie de l’ancienne zone franche, ont enregistré en 2012 une performance jugée satisfaisante par Dev Chamroo, conformément à l’objectif des 7 % fixé par l’agence de promotion des exportations. Le Chief Executive Officer (CEO) d’Enterprise Mauritius s’attend même à une progression légèrement supérieure à 7 %.
Dans le dernier bulletin mensuel d’Enterprise Mauritius (EM) pour l’année écoulée, Dev Chamroo observe que 2012 a été une autre année de défi pour les exportateurs locaux, le commerce avec l’extérieur demeurant sous pression constante du fait de la morosité économique prévalant dans nos marchés traditionnels et de la crise de l’emploi dans ces pays. Les exportations mauriciennes avaient subi un repli de 4 % et de 9 % en janvier et février 2012 respectivement, comparativement aux mois correspondants de 2011, avant de reprendre une tendance positive jusqu’à novembre 2012. Sur la période janvier-novembre 2012, le secteur a réalisé des exportations de l’ordre de Rs 42 milliards contre Rs 39,2 md pour la même période de l’année précédente, soit une hausse de 7 %.
Dev Chamroo observe que pour la première fois, l’Afrique du Sud a émergé en tant que troisième marché le plus important pour les EOE, précédée du Royaume Uni et de la France mais devançant les États-Unis. Le CEO d’EM note également que la part des marchés non-traditionnels dans les exportations totales a augmenté de trois points de pourcentage au cours des onze premiers mois de l’année pour atteindre 46 %, les marchés traditionnels étant plus affectés par la crise reculant de 57 % à 54 %. « The export diversification drive is further strengthened with the emergence of seafood products recording a 33 % growth to reach Rs 9,828 M for the period January to November 2012 compared to Rs 7,387 M for the corresponding period in 2011 », annonce Dev Chamroo. Les exportations de bijoux, de produits optiques et d’horlogerie ont également augmenté. Pour ce qui est du textile et de l’habillement, la valeur des exportations s’est élevée à Rs 23,5 milliards contre Rs 22,3 milliards pour la période janvier-novembre 2011. Alors que les exportations de fils et de tissus ont diminué de 19,2 %, celles de vêtements se sont accrues de 3,5 %. « The prospect looks good with order bookings for the next 6 months », ajoute le CEO d’EM.
Dev Chamroo remarque que l’agence de promotion des exportations et de soutien aux entreprises a pu concrétiser 34 des 36 projets élaborés. Une des activités de promotion des exportations a dû être annulée en raison du manque d’intérêt de la part des opérateurs économiques alors qu’un autre projet a été reporté à 2013. Selon Dev Chamroo, l’un des événements majeurs de 2012 a été l’organisation de la Mauritius International Trade Exhibition (MAITEX 2012), qui a permis de réunir 511 acheteurs potentiels étrangers, et du Light Engineering Forum auquel avaient participé 29 investisseurs potentiels étrangers. Enterprise Mauritius a reçu la visite de 752 acheteurs potentiels en mission de prospection en 2012.
Par ailleurs, Enterprise Mauritius a élaboré un nouveau plan stratégique (2013-2015) dans lequel l’accent est mis sur la consolidation de la part de marché dans les pays traditionnels, la diversification des marchés d’exportation et de la panoplie de produits exportés, le développement des capacités d’exportation des entreprises, la création de plus de valeurs ajoutées, la promotion de l’image de marque de Maurice en tant que pays source de produits, et l’amélioration d’EM en tant qu’organisation efficace de promotion commerciale.
EM a préparé une liste de 46 activités de marketing de produits locaux (études de marché, participation à des foires internationales, organisation de rencontres acheteurs-vendeurs, entre autres) pour cette année.