Les exportations totales des industries tournées vers l’exportation (celles de l’ancienne zone franche et du secteur du seafood) ont enregistré un solde positif de l’ordre de Rs 9 milliards pour le premier semestre 2011. Les exportations ont rapporté Rs 20,9 milliards alors que les importations ont coûté un peu moins de Rs 12 milliards, indique le Bureau central des statistiques dans une de ses dernières éditions des indicateurs socio-économiques.
La valeur des exportations de janvier à juin 2011 représente une augmentation de Rs 2,2 milliards (+12,1 %) par rapport à celle de la période correspondante de 2010. Le BCS observe que les produits d’habillement ont rapporté Rs 1,6 milliard de plus alors que les exportations de produits optiques se sont accrues de Rs 26 millions (+22,6 %), celles des produits horlogers de Rs 38 millions (+20,4 %) alors que la valeur des pierres précieuses et semi-précieuses a augmenté de Rs 45 millions (+5,3 %).
Le Royaume-Uni, la France et les États-Unis demeurent les principaux marchés du secteur d’exportation, représentant un total de Rs 12,9 milliards, soit environ 61 % des exportations totales. Comparativement au premier semestre de 2010, les exportations vers la France ont augmenté de Rs 437 millions (+12 %), celles vers les États-Unis de Rs 248 millions (+9,7 %) alors que le Royaume-Uni a enregistré une progression de Rs 356 millions (+6,3 %). Cependant, ce sont les marchés sud-africain (de Rs 1,1 milliard à Rs 1,5 milliard) et malgache (de Rs 680 millions à Rs 868 millions) qui réalisent les meilleures performances.
S’agissant des importations du secteur, les premiers six mois de l’année ont été marqués par une hausse de 21,1 %, la facture s’élevant à Rs 11,97 milliards. Le coût total des matières premières a atteint Rs 11,5 milliards (+20,9 %) alors que celui des machines et autres équipements s’est accru de Rs 98 millions pour passer à Rs 451 millions.
Au décompte, les exportations nettes (près de Rs 9 milliards) du premier semestre 2011 représentent 43 % des exportations totales, ratio inférieur à celui enregistré pour la même période de 2010 (47 %). Le BCS fait ressortir que les données susmentionnées ne tiennent pas compte des transactions réalisées par les entreprises du secteur d’exportation avec celles du port franc. Les ventes aux entreprises du port franc sont considérées comme des ventes locales. Elles sont estimées à Rs 240 millions pour la période janvier-juin 2011 contre Rs 550 millions pour le premier semestre de l’année dernière.
Le BCS indique que le secteur d’exportation comptait 369 entreprises à la fin du deuxième trimestre 2011 contre 374 à fin mars 2011 et 387 à fin juin 2010. Au cours du deuxième trimestre de cette année, cinq nouvelles entreprises ont commencé leurs opérations alors que dix ont fermé leurs portes dont une dans le sous-secteur de l’habillement, une dans celui de la fabrication de matières premières textiles et quatre dans celui de l’alimentation. On dénombrait à fin juin de l’année dernière 147 entreprises dans le sous-secteur de l’habillement contre 150 il y a une année.
Pour ce qui est des emplois, le nombre a fléchi entre juin 2010 et juin 2011, passant de 58 084 à 56 520. Les emplois féminins ont diminué beaucoup plus vite que les emplois masculins, soit une réduction de 835 contre 729. La baisse des emplois a été plus conséquente dans le sous-secteur de l’habillement (-2 451) pour se situer à 38 240. Le BCS indique toutefois que les emplois totaux ont augmenté (+388) au cours du deuxième trimestre de cette année par rapport à leur niveau de mars 2011. La baisse des emplois masculins (-287) a été largement compensée par la hausse des emplois féminins (+675). Les nouveaux emplois ont surtout été créés par le sous-secteur de l’habillement (+369).
Notons que le secteur d’exportation employait 18 289 travailleurs étrangers à fin juin contre 17 922 à fin mars. Environ 80 % (14 689) de ces travailleurs étrangers étaient engagés dans le sous-secteur de l’habillement.