La Mauritius Civil Service Mutual Aid Association Ltd a pour la première fois de son existence franchi la barre de Rs 1 milliard de profits nets au cours du dernier exercice financier. La Mutual Aid a enregistré des bénéfices après-impôt de Rs 1,1 milliard contre Rs 879,8 millions en 2012-2013 avec un bilan en progression de 18,5 % pour atteindre Rs 33 milliards à fin juin 2014.
Malgré un environnement économique contraignant et déprimant, la Mutual Aid, soutient la direction dans ses commentaires accompagnant les résultats 2013-2014, a su bien naviguer et prendre avantage de ses assises solides dans le marché. Selon l’institution, les nouvelles stratégies déployées ont donné lieu à une croissance appréciable des crédits aux membres du Mutual Aid (principalement des employés de la fonction publique), ce qui a influé positivement sur sa performance. Les revenus opérationnels totaux sont ainsi passés à Rs 1,05 milliard environ alors que les profits avant-impôt ont grimpé de Rs 892,2 millions à Rs 1,1 milliard.
Revenant sur les conditions du marché au cours de l’année financière écoulée, la direction de la Mutual Aid observe que le marché a été caractérisé par une situation d’excès de liquidités qui a provoqué une pression additionnelle pour la baisse des taux d’intérêt. De plus, pendant une bonne partie de l’année 2013-2014, le comité de politique monétaire de la Banque de Maurice a préféré garder le taux directeur (Repo Rate) inchangé. Face à cette situation, la Mutual Aid a choisi de ne pas ajuster à la baisse ses taux d’intérêt sur les dépôts et a continué à offrir une prime de 25 points de base sur les dépôts des pensionnés.
La Mutual Aid qualifie de « remarquable performance » la hausse de 23,4 % de ses profits avant impôts enregistrée l’année dernière. Il y a eu une croissance appréciable de 17,7 % des intérêts réalisés sur les crédits offerts par l’institution en question. D’autre part, en dépit d’une progression de 16,8 % des dépôts et des emprunts contractés auprès des banques, les dépenses en intérêt n’ont augmenté que de 10,3 % pour atteindre Rs 1,5 milliard. La direction attribue cette performance à une gestion efficace de sa trésorerie : des emprunts à faibles coûts ont été négociés pour faire face à des coûts plus élevés sur les dépôts.
Parlant du ratio coûts/revenus, les directeurs relèvent que la Mutual Aid continue de le maintenir à un niveau relativement bas. Pour le dernier exercice financier, ce ratio s’établissait à 8,3 %, ce qui souligne-t-on, « reflect the high level of operation efficiency prevailing at the Association ». Le bilan de la Mutual Aid s’élevait, à fin juin 2014, à Rs 33 milliards contre Rs 27,8 milliards à pareille période en 2013. Cette performance est attribuée à la croissance du portefeuille de crédits qui est passé de Rs 24,2 milliards à Rs 28,5 milliards. Pour ce qui est des dépôts des clients, ils s’élevaient à Rs 22,5 milliards à la fin de l’exercice financier, soit une hausse de Rs 2,4 milliards en une année.
« Looking forward, the business segment in which the Association operates is set to remain volatile, with continuing challenges », indique la direction de Mutual Aid. Mais, considérant le fort taux de retention de la clientèle, le portefeuille équilibré et le faible ratio coûts/revenus du Mutual Aid, il est permis de penser que l’institution financière est en bonne voie pour réaliser une croissance soutenue dans les années à venir tout en renforçant la qualité de ses services à ses membres.