La SICOM, compagnie d’assurances d’État, gérant un portefeuille de polices d’assurance de l’ordre de Rs 19,2 milliards et des profits avant-impôts de Rs 518,9 millions au 30 juin 2015, fait l’objet, depuis le début de cette semaine, d’une Governance Review menée par le ministère des Services financiers et de la Bonne Gouvernance. La direction générale de la compagnie d’assurances a été avisée de cette démarche de même que les attributions de cette Governance Review suite à la déclaration du board dans les rapports annuels pour les deux précédents exercices financiers à l’effet que les sections 2.8.2 du Code of Corporate Governance au sujet de la divulgation des salaires et allocations payées aux Top Guns et de la section 2.10.3 du même code au chapitre du Board of Directors’ Appraisal n’ont pas été respectées. Parmi les dossiers traités au niveau du board de SICOM ces dernières années, susceptibles d’être revus, se trouvent la controversable acquisition au coût de Rs 579 millions de la Gooljaury Tower à Ebène et des placements à la défunte Bramer Banking Corporation Limited du groupe Dawood Ajum Rawat de Rs 800 millions générées par les contributions des 72 000 détenteurs de polices d’assurance.
La Governance Review, enclenchée par le ministère depuis le début de la semaine, se présente comme une initiative visant à « preventing risks of malpractices in a State-Owned Enterprise and Public Interest Entity ». Cette enquête a pour objectif de vérifier que les dispositions du code de la bonne gouvernance sont suivies à la lettre d’autant plus que dans les deux derniers rapports annuels de la SICOM, mention a été faite au sujet de dérogations à au moins deux clauses.
« During the year under review (30th June 2015), the four Executive Directors and the seven Non-Executive Directors of the Group received emoluments amounting to Rs 24 948 299 (2014: Rs 28 432 371) and Rs 7 302 363 (2014: Rs 8 204 244) respectively. The Directors’ fees and remuneration have not been disclosed on an individual basis due to commercial sensitivity », note le rapport de SICOM au chapitre de la Corporate Governance. Intervenant récemment à l’Assemblée nationale, le ministre des Services financiers, Roshi Bhadain, avait révélé que le Pay Package mensuel de la Chief Executive Officer, Karuna Bhojeedhur-Obeegadoo, se monte à Rs 1 million.
Un autre dossier,  qui devra retenir l’attention dans le cadre de cette Governance Review, concerne la transaction immobilière impliquant SICOM et l’ancien patron de Fashion Style, Rakesh Gooljaury, en 2012 et 2013. Le rachat de la Gooljaury Tower à Ebène CyberCity, qui abrite ces jours le ministère des Services financiers et bientôt le ministère des Finances et du Développement économique, a nécessité le déboursement de Rs 579 millions en provenance des contributions des clients de SICOM, et ce sans aucun exercice d’appel d’offres.