Le nouveau Chief Executive Officer (CEO) de New Mauritius Hotels (Beachcomber), Gilbert Espitalier-Noël, a effectué un premier déplacement à Marrakech au Maroc. Une mission qui a un double objectif, soit faire le point sur cet important projet d’investissement du groupe à l’étranger et situer l’importance stratégique du Domaine Royal Palm au sein du groupe, avec notamment l’hôtel Royal Palm, déjà opérationnel, le golf, le spa, ainsi que le projet immobilier de villas déjà bien abouti.
Gilbert Espitalier-Noël, profitant de cette prise de contact et effectuant un état des lieux du projet, a annoncé un nouvel investissement de 3 millions d’euros pour la finalisation du Country Club, une pièce maîtresse de l’ensemble du Domaine Royal Palm et plus particulièrement pour la promotion des villas.
Ce programme remplit les objectifs du groupe avec près de 70 % des villas déjà vendues, étape qui s’explique par plusieurs points, selon le groupe, soit : – la confiance envers le groupe Beachcomber (près de 50 % des ventes ont été faites sur la réputation de la marque) ;
– la qualité esthétique des villas, toutes de plain-pied, un parti pris des plus rares à Marrakech ;
– une construction et une gestion éco-conscientes du Domaine, la protection de l’environnement étant inscrite dans l’ADN du groupe et, atout incontestable, un golf 18 trous, sur 75 hectares et signé Cabell B. Robinson.
Une majorité d’acquéreurs déclarent que la présence du golf a été essentielle dans leur décision d’achat. Le développement d’un Country Club est donc attendu par les propriétaires et participera à la promotion du dernier tiers des villas. Offrant une riche palette de prestations, il est équipé d’un bar, d’un restaurant, d’un vestiaire avec jacuzzi, salle de massage, steam room et salle de détente.
Le Country Club est également doté d’un grand pro shop, d’une salle de sport, d’une salle de yoga et d’une piscine en plein air. Il sera, selon Gilbert Espitalier-Noël, « fabuleux pour les propriétaires des villas, mais aussi pour les joueurs de golf de Marrakech ». Il a ajouté que « l’investissement de 3 millions d’euros a été validé et [que] les travaux démarreront dans les prochains jours ».
Gilbert Espitalier-Noël s’est déclaré confiant quant à la promotion des villas tant grâce à la qualité du projet qu’aux atouts du Maroc. Il a ainsi déclaré : « Le Maroc dispose bien sûr d’un climat agréable, mais aussi d’une proximité avec l’Europe, d’un accès aérien libre et très ouvert avec de nombreux vols directs quotidiens. De plus, contrairement à d’autres pays de la région, le Maroc jouit d’une stabilité réelle. Donc, je suis très confiant en notre avenir au Maroc. »