La stratégie du groupe hôtelier LUX* Island Resorts Ltd axée prioritairement sur l’obtention de contrats de gestion hôtelière est en train de porter ses fruits. Après la Chine, les Maldives, la Réunion et les Émirats Arabes Unis, le groupe vient de signer, par le truchement de sa filiale, LUX* Hospitality Ltd, un nouveau contrat pour la gestion d’un établissement de 60 chambres et autres résidences sur la péninsule de Bodrum, en Turquie.
La signature de ce contrat de gestion a été annoncée cette semaine aux actionnaires du groupe ainsi qu’au marché boursier, la direction précisant que c’est un contrat à long terme avec en complément un contrat de services techniques et de conseils conclu avec MYC Partners Ltd, une société enregistrée en Turquie. Les contrats portent sur la conception, la construction et la gestion d’un « luxury resort hotel » qui ouvrira ses portes en 2017 et qui sera commercialisée sous le nom de LUX* Brodrum.
La direction de LUX* a procédé ces dernières années à la signature de divers contrats de gestion dans différents pays, démarrant par la Chine. Il était prévu que le groupe ouvre, en décembre 2015, un deuxième établissement en Chine, connu sous l’appellation LUX* Tea Horse Road Benzilan, tout en engagement des discussions avec des propriétaires d’hôtels dans ce pays pour le développement et la gestion d’établissements cinq étoiles.
LUX* avait également, après avoir cédé, en avril 2015, la totalité du capital de SAS Le Récif (propriétaire de l’hôtel Le Récif) à l’île de la Réunion, pris la décision de signer un contrat de gestion à long terme de ce même complexe. Sa filiale, LUX* Hospitality Ltd, avait pu conclure, avec le même propriétaire, un contrat de développement d’un hôtel cinq étoiles (82 villas avec piscines) à St. Philippe, sur le littoral sud de l’île Soeur.
Aux Maldives où le groupe est présent depuis plusieurs années, des travaux de rénovation majeurs du complexe LUX* South Ari Atoll sont en cours et seront complétés vers la fin du troisième trimestre 2016. Parallèlement, le groupe hôtelier est parvenu à sécuriser un contrat de gestion d’un complexe de 60 villas privées qui sera aménagé sur le North Male Atoll. La commercialisation de cet établissement cinq étoiles se fera sous le nom de LUX* North Male Atoll.
Faisant état de la stratégie du groupe dans le rapport couvrant l’exercice financier 2014-2015, Arnaud Lagesse, président du conseil d’administration de LUX* soulignait: « Our model is focused predominantly on managing hotels, which will enable us to grow at an accelerated pace with limited capital investment. We take a disciplined approach to capital allocation and we focus on building our brand.»
Paul Jones, chief executive officer ( CEO) du groupe hôtelier, faisait ressortir que la direction a réussi à transformer LUX* en une « more geographically dispersed and international company», les revenus provenant des opérations hors Maurice représentant environ 50% du chiffre d’affaires. « Although we will continue to invest in our Mauritian properties, we will pursue our international expansion in line with our asset-light strategy through hotel management contracts », indiquait Paul Jones. Ce dernier estimait que la stratégie d’expansion et de diversification internationale commencera à payer des dividendes à partir de l’année financière 2016-2017 avec l’entrée en opération des hôtels LUX* Al Zorah aux Émirats, LUX* North Male Atoll aux Maldives et LUX* Sud Sauvage à l’île de la Réunion.
Paul Jones ajoutait que la visibilité accrue de la marque LUX* en Chine allait non seulement attirer les touristes visitant ce pays mais également encourager les touristes chinois à faire des séjours dans les hôtels LUX* dans d’autres pays.