La direction de Gamma Civic Ltd (Gamma) a proposé un montant de USD 21 millions (environ Rs 765 millions) pour le rachat d’Holcim (Mauritius) Ltd et de sa filiale Cement Logistics Ltd. Cette acquisition est sujette à certaines conditions et devrait être complétée au plus tard le 30 juin 2016. Gamma a aussi pris des engagements auprès de la Competition Commission of Mauritius (CCM) dans le sillage de la concrétisation de ce rachat.
Gamma vient d’informer par voie d’une communication à la Bourse de Maurice – la société étant cotée sur le marché officiel –, ses actionnaires, le public investisseur et les autres acteurs du marché que sa proposition de rachat des 51% des parts directes et indirectes que détiennent Holcim (Outre-Mer) S.A.S. et Seament Investment SAL dans Holcim (Mauritius) Ltd et Cement Logistics Ltd est une « sustantial transaction ». D’où la nécessité de publier un document visé par la Stock Exchange of Mauritius Ltd.
« Gamma believes that the acquisition of the 51% direct and indirect shareholding of Holcium is a strategic opportunity for Gamma », souligne le conseil d’administration. Ce dernier a pris la décision d’expliquer la rationalité de la démarche du groupe dans une « Substantial Transaction Circular ». Le rachat d’Holcim, précise-t-on, est sujet à trois conditions : a) que toutes les autorisations nécessaires sous la Non-Citizens (Property Restriction) Act pour la vente des actions détenues par Holcim dans les sociétés locales soient obtenues du bureau du Premier ministre; b) que le feu vert soit accordé par la CCM; c) que les actionnaires de Gamma donnent leur aval au projet, et ce conformément aux dispositions de la Mauritian Companies Act 2001 et des règles de cotation de la SEM.
La décision de LafargeHolcim Ltd (société née de la fusion de Holcim Ltd et Lafarge S.A.) de désinvestir dans Holcim (Mauritius) Ltd et de vendre ses parts à Gamma Civic Ltd a été communiquée à la CCM, qui s’est penchée sur ce dossier pour voir si cette transaction ne constituait pas une infraction à la loi sur la concurrence. La CCM a, dans le cadre de son évaluation, obtenu de la direction de Gamma des engagements sous la section 63 de la Competition Act 2007 « to address the potential competition concerns the CCM may have with regards to the proposed transaction ».
Ainsi, Gamma a fait savoir qu’aussitôt la transaction complétée, elle se chargerait de veiller à ce que les Kolos Cement Ltd, la nouvelle appellation d’Holcim (Mauritius) Ltd, s’approvisionnent en ciment après un processus d’appels d’offres compétitifs. Si après ce processus, toute entité liée à Lafarge Holcim Ltd est considérée comme un fournisseur de ciment, le feu vert de la CCM doit être obtenu au préalable. « This undertaking is reviewable after a specified time period », précise la CCM.  
Le deuxième engagement pris par Gamma auprès de la CCM est que la direction de la société devra veiller à ce que Kolos Cements Ltd ne fasse pas usage de pratiques discriminatoires au niveau de l’approvisionnement en ciment. Gamma se doit également de prendre toutes les mesures nécessaires et conformément aux bonnes pratiques d’affaires pour assurer la viabilité, la durabilité et la compétitivité de Kolos Cement Ltd. Elle est en outre appelée à soumettre, pendant une période spécifique, des « compliance reports » concernant les engagements pris auprès de la commission.
La CCM a, par voie de communiqué, sollicité les points de vue de différentes parties intéressées par les engagements pris par Gamma. Les réactions devront parvenir au siège de la CCM au plus tard le vendredi 16 octobre.