Les tentatives de négociation entre la Port-Louis Maritime Employees Association (PLMEA) et la direction de la Cargo Handling Corporation (CHC) n’ayant abouti à rien, des syndicalistes ont récemment déposé litige sur cinq points devant la Commission de Conciliation et de médiation (CCM). Les revendications du syndicat portent sur la Night shift Allowance, la Personal Pensionable Allowance, le remboursement des heures supplémentaires accumulées et des local leaves.
Jeudi, au cours de la dernière audition pour un éventuel dénouement dans cette affaire opposant la CHC et la PLMEA, le management est resté sur sa position et a décidé de ne pas reconsidérer son point de vue. À la suite de ce développement de taille dans cette affaire, la PLMEA a confirmé la tenue de son assemblé générale le 28 juillet au Rabita Hall à 14 h. Les membres des autres syndicat du port, soit la Maritime Transport and Port Employees Union (MTPEU), la Stevedoring and Marine Staff Employees Association (SAMSEA) et la Docks and Wharves Staff Employees Association (DAWSEA) sont également conviés à ce rassemblement. Par contre, la Port-Louis Harbour and Docks Workers Union (PLHDWU) n’est quant à elle pas conviée à participer à l’assemblé car elle avait pris position contre la PLMEA. Lors de cette assemblée, les membres des syndicats prendront connaissance du rapport de la CCM qui sera rendu le 27 juillet soit la veille de l’assemblée. Deux possibilités existent pour le syndicat : référer le cas devant le l’Employment Relations Tribunal ou avoir recours à une grève légale.