La Port-Louis Maritime Employees Association (PLMEA) a provoqué un tollé, lors d’une conférence de presse, en parlant de « relation malsaine » entre le management de la Cargo Handling Corporation et une « clique » de la Port-Louis Harbour and Docks Workers Union. Le secrétaire de ce dernier syndicat, Rama Valaydon, aurait été nommé dans des « conditions douteuses » en 2009 au poste de Terminal Superintendent General.
Après le conflit industriel et la menace de grève qui pesait sur le port le mois dernier, la Cargo Handling Corporation (CHC) se retrouve une nouvelle fois dans une situation délicate et embarrassante. La PLMEA, dernier syndicat du port à voir le jour, critique les « privilèges » dont jouirait Rama Valaydon, secrétaire général de la Port-Louis Harbour and Docks Workers Union (PLHDWU). Dans un premier temps, le syndicat évoque un bureau mis à sa disposition dans l’enceinte du Multi-Purpose Terminal. « Ce bureau a été utilisé pour intimider les travailleurs et les menacer de suspension et de licenciement, s’ils quittaient la PLHDWU ou s’ils rejoignaient la PLMEA », devait alléguer Ashok Subron, le négociateur de la PLMEA, mercredi au cours d’une conférence de presse, tout en avançant que des témoignages des travailleurs du port sont en sa possession. Le dossier est porté devant le Bureau du Premier ministre et au ministère du Travail. Dans un premier temps, le management avec son Managing Director Archimède Lecordier a pris la décision de fermer ce bureau, avant de revenir sur sa décision. « Le fait qu’un Managing Director envoie une lettre le vendredi 9 septembre pour annoncer la fermeture d’un bureau, et une deuxième lettre le lundi 12 septembre pour dire qu’il sera rouvert démontre son incapacité de gérer les problèmes dans le port et de prendre des décisions », invoque Ashok Subron. Pour la PLMEA, si Archimède Lecordier a agi de la sorte sur un tel dossier, c’est qu’il y a une « relation malsaine » entre le management de la CHC et le secrétaire général de la PLHDWU Rama Valaydon.
La PLMEA dit s’appuyer sur les documents en sa possession en ce sens. Pour la PLMEA, les documents démontrent qu’Archimède Lecordier a « bypass » les procédures pour créer un nouveau poste au port avec la nomination de Rama Valaydon en tant que Terminal Superintendent General en 2009. En effet, dans une correspondance en date du 16 juin 2009, le Managing Director Archimède Lecordier explique à Rama Valaydon que « we are pleased to inform you that you are being offered assignment of duties as Terminal Superintendent (General) as from 17 June 2009 against payment of the appropriate allowance in accordance with the conditions of employment as laid down in the SRC Report ».
Ashok Subron argue qu’« un tel poste n’existe pas dans le rapport SRC. Il n’y a eu aucune recommandation dans l’exercice de Job Appeal. Nous n’avons aucune information qu’une telle nomination a été ratifiée dans le board de la CHC. Nous avons constaté que chaque année, Archimède Lecordier a upgrade la position de Rama Valaydon ». Le 14 janvier 2010, Archimède Lecordier adresse une autre lettre à Rama Valaydon pour lui expliquer que le management lui confiait les responsabilités du Empty Container Depot, qui était géré par le Terminal Manager parti à la retraite. « As such you will have full authority and power to run the Depot attaining Management overall objectives. […] In view of the ensuring additional responsibility devolved upon you, you will be granted an allowance of Rs 4 550, effective as from January 2010 », écrit le Managing Director. La dernière promotion de Rama Valaydon date du 5 janvier de cette année : « Following the recommendation of the Senior Terminal Manager about the re-organization of the Multi-Purpose in the following areas, namely, Documentation system, Claims Handling Unit and the Fish section, we are pleased to inform you that Management has taken the decision to entrust you with the responsibility of Managing the three above-mentioned areas. » Pour cette promotion, Rama Valaydon bénéficie d’une “allowance” de Rs 3 900.
Cette série d’événements jugés embarrassants dans certains milieux aurait poussé Archimède Lecordier à faire valoir ses droits à la retraite, estime la PLMEA. Le Managing Director de la CHC serait donc en congé préretraite depuis la semaine dernière. La PLMEA accueille favorablement ce départ et réclame la nomination d’un nouveau Managing Director. « La nomination d’un nouveau MD est extrêmement importante afin de rétablir une relation industrielle saine dans le port et pour éliminer cette relation malsaine qui existe, depuis 2008, entre le Managing Director Archimède Lecordier et une clique de la PLHDWU, en particulier Rama Valaydon », soutient Ashok Subron. Ce dernier soutient également que la PLMEA est prête à déposer des documents en sa possession pour divulguer des informations faisant état, selon lui, de mismanagement.
__________________________________________________________________
ALEX MARIE (Président PLHDWU) : « Tou dimounn dan sa post la gayn “special allowance” »
Dans une déclaration ce matin, Alex Marie, le président de la Port-Louis Harbour and Docks Workers Union (PLHDWU), rétorque : « Ashok Subron pe dir ki ena enn relasion malsenn antr CHC e Rama Valaydon me zot bizin konpran ki li ena drwa ena sa biro la. Li otomatik. Pa zis Rama Valaydon ki gayn special allowance, tou dimounn ki dan sa post la gayn special allowance. Zot pe dir Lecordier bizin ale me tou modernizasion dan le por se gras a li. Mo pa pe pran intere management me mo pe montre ki sa boug la finn pass plis ki kinzan a latet CHC e ou pas kapav pran li kouma enn sifon sal ou met li dan panie ».
Abordant le récent conflit industriel au port, Alex Marie soutient que « enn sindika onet pa kapav vinn dir tou le semenn dan radio ek dan lagazet ki li pou fer enn lagrev dan le por ».
Le Mauricien a vainement essayé d’obtenir une déclaration de Rama Valaydon, qui est resté injoignable sur son téléphone portable comme par le biais de son avocat.