Source photo: Internet

L’encours de crédits bancaires (soit le montant total des emprunts restant à rembourser) au secteur privé a maintenu sa courbe ascendante en novembre 2017 mais à un rythme plus lent pour s’établir à Rs 304,3 milliards. Ce montant exclut les crédits accordés par les banques commerciales aux opérateurs du secteur du Global Business.

Le dernier relevé publié cette semaine par la Banque de Maurice indique que l’enveloppe totale des crédits bancaires au secteur privé est passée de Rs 304 milliards en octobre 2017 à Rs 304,3 milliards en novembre 2017, une hausse bien inférieure à celle enregistrée le mois précédent (+ Rs 2,1 milliards). Sur la période décembre 2016-novembre 2017, l’encours des crédits bancaires a augmenté de Rs 18,8 milliards, et ce après avoir subi un recul d’environ Rs 700 millions sur toute l’année 2016. On observe que depuis le début du second semestre de 2017, les crédits bancaires au secteur privé ont connu une certaine accélération, atteignant Rs 292,2 milliards en juillet 2017 pour atteindre Rs 304,3 milliards fin novembre 2017.

Les données de la banque centrale montrent que le secteur de la construction, qui détient la plus grosse ardoise, a enregistré une augmentation de l’ordre de Rs 366 millions de son encours de crédits en novembre dernier pour dépasser légèrement la barre de Rs 92,4 milliards. Par contre, le secteur touristique, deuxième au classement des emprunteurs, a réduit son ardoise, qui est passée de Rs 44,2 milliards en octobre 2017 à Rs 43,8 milliards en novembre 2017. Les établissements hôteliers devaient Rs 30,3 milliards aux banques commerciales.

Les opérateurs du secteur des services financiers non-bancaires se sont également tournés vers les banques pour le financement de leurs activités. L’ardoise du secteur s’élevait à Rs 42,3 milliards en novembre 2017, soit une progression de Rs 103 millions en un mois et d’environ Rs 9,9 milliards depuis le début de l’année écoulée. Les crédits additionnels ont été canalisés principalement vers les « Public Financial Corporations » (+Rs 6,4 milliards) et les sociétés d’investissement (+Rs 2,6 milliards).

Les crédits bancaires au secteur commercial n’ont pas connu une croissance marquante pendant les derniers mois de l’année écoulée, grimpant de seulement Rs 194 millions de septembre à novembre 2017. On note même une baisse des crédits aux grossistes. En revanche, le secteur manufacturier a emprunté davantage, l’encours des crédits à ce secteur, qui est passé de Rs 22,6 milliards en juin 2017 à Rs 21,6 milliards en octobre 2017, est remonté le mois suivant à Rs 22,4 milliards. Cette remontée s’explique principalement par des emprunts accrus de la part des opérateurs du secteur “Food & Beverages”.

Le relevé de la BoM fait voir par ailleurs que les crédits aux clients individuels continuent d’évoluer en dents de scie, se chiffrant à Rs 28,8 milliards en novembre 2017, contre Rs 28,6 milliards en début d’année. Quant aux opérateurs du secteur du Global Business, leur ardoise auprès des banques commerciales se montait à Rs 54 milliards en novembre 2017, soit presque le même niveau qu’à la mi-2017, mais après avoir atteint Rs 61,5 milliards en mars 2017.