Les crédits bancaires au secteur privé, incluant les professionnels et particuliers, ont augmenté d’environ Rs 2 milliards en octobre 2014 pour atteindre Rs 267,7 milliards. Ce montant exclut les crédits avancés aux sociétés enregistrées dans le secteur du Global Business.
Selon le dernier relevé publié par la Banque de Maurice (BoM), le montant total des crédits au secteur privé reste en baisse par rapport à son niveau de fin juin 2014 (Rs 268 milliards) et de fin décembre 2013 (Rs 271,2 milliards). La tendance était plutôt à la baisse vers mi-2014 suite à des mesures macroprudentielles prises par les autorités bancaires en raison du haut niveau d’endettement de certains secteurs d’activité, en particulier les industries de la construction et du tourisme.
Le montant global des crédits s’était replié à Rs 265,2 milliards en septembre dernier avant de reprendre graduellement une tendance à la hausse au cours des deux derniers mois. Selon la banque centrale, l’ardoise du secteur de la construction a augmenté de Rs 516 millions en octobre 2014 pour atteindre Rs 78,1 milliards. La progression depuis le début de l’année est de l’ordre de Rs 3 milliards. Environ 56 % des crédits alloués à ce secteur, soit Rs 44,4 milliards, ont été consacrés à la construction de logements.
Les crédits bancaires au secteur touristique ont enregistré une baisse très faible, passant de Rs 47,3 milliards en septembre à Rs 47,2 milliards en octobre 2014. L’endettement total de ce secteur est en diminution comparativement à son niveau de juin 2014 (Rs 48,2 milliards) et de décembre 2013 (Rs 48,7 milliards). Les établissements hôteliers devaient Rs 27,7 milliards aux institutions bancaires en octobre 2014 alors que l’ardoise des détenteurs de certificats de développement hôteliers se montait à Rs 14,7 milliards.
Selon la BoM, les secteurs agricole et de l’industrie manufacturière ont bénéficié de ressources additionnelles des banques en octobre. Dans le premier cas, la valeur des crédits est passée de Rs 17,6 milliards à Rs 18,1 milliards. Elle était à son niveau le plus élevé de l’année en mars dernier (Rs 19,7 milliards). Les crédits au secteur manufacturier ont grimpé de Rs 316 millions pour passer à Rs 18,4 milliards. En décembre 2013, le montant s’élevait à Rs 19,2 milliards.
Par ailleurs, les crédits aux particuliers ont diminué d’environ Rs 286 millions en l’espace de deux mois (septembre et octobre 2014) pour se fixer à Rs 30,2 milliards. Cependant, le relevé de la BoM fait état d’une augmentation d’environ Rs 1 milliard sur les derniers dix mois. Les données officielles révèlent également une relance de l’endettement des « public non-financial corporations ». Après avoir baissé de Rs 4,3 milliards à près de Rs 3 milliards entre août et septembre 2014, l’ardoise est remontée à Rs 4,6 milliards le mois suivant. Autre fait notable, le recul des crédits (-Rs 1 milliard à Rs 29,3 milliards) au secteur commercial. La baisse depuis juin 2014 se chiffre à plus de Rs 2 milliards.